Work in Pro­gress

Rebondir - - CONTENTS -

La 22e Se­maine eu­ro­péenne pour l’em­ploi des per­sonnes han­di­ca­pées au­ra lieu du 19 au 25 no­vembre. C’est chaque an­née le temps fort dé­dié à la mo­bi­li­sa­tion, à la sen­si­bi­li­sa­tion et à l’échange sur des le­viers d’ac­tions pour fa­vo­ri­ser l’em­ploi des per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap. Pour l’Age­fiph (As­so­cia­tion qui gère le fonds pour l’in­ser­tion des per­sonnes han­di­ca­pées), “ou­vrir son en­tre­prise aux per­sonnes han­di­ca­pées, au-de­là de ré­pondre à une obli­ga­tion lé­gale, c’est ac­cep­ter d’in­ter­ro­ger l’or­ga­ni­sa­tion, la culture ma­na­gé­riale et par­fois le conte­nu d’un poste de tra­vail. Cette ou­ver­ture est source de pro­grès pour toute l’en­tre­prise. Elle ap­porte de la créa­ti­vi­té et en­cou­rage les in­no­va­tions aus­si bien tech­niques que ma­na­gé­riales. Les bé­né­fices in­duits dé­passent le cadre du han­di­cap. Ils concernent l’en­semble des sa­la­riés, les clients, les four­nis­seurs…”

“Le taux de chô­mage des per­sonnes han­di­ca­pées reste près de 2 fois su­pé­rieur au tout pu­blic”

Et pour­tant. Si le nombre d’em­ployeurs n’em­bau­chant au­cun per­sonne en si­tua­tion de han­di­cap et ne me­nant au­cune ac­tion a bais­sé ces 10 der­nières an­nées, le taux de chô­mage (19 %) reste près de 2 fois su­pé­rieur au tout pu­blic et seules 35 % des per­sonnes han­di­ca­pées sont en em­ploi. D’ailleurs, le chô­mage des per­sonnes han­di­ca­pées est ca­rac­té­ri­sé par une an­cien­ne­té d'ins­crip­tion im­por­tante (près d'un de­man­deur sur quatre est ins­crit de­puis 3 ans ou plus).

Comment s’y prendre pour avan­cer lorsque l’on est di­rec­te­ment concer­né ? Comment fran­chir du­ra­ble­ment les portes de l’em­ploi ? Au-de­là des en­tre­prises han­di-ac­cueillantes qui af­fichent leur ou­ver­ture, des so­lu­tions existent pour le­ver les freins à l’em­ploi chez les em­ployeurs moins in­for­més. Faut-il par­ler de son han­di­cap et si oui, à quel mo­ment ? La Re­con­nais­sance de la qua­li­té de tra­vailleur han­di­ca­pé vaut-elle le coup ? Comment ras­su­rer le re­cru­teur qui s’ima­gine souvent qu’han­di­cap rime avec lourds et coû­teux tra­vaux d’adap­ta­tion ? Ré­pondre à ces ques­tions, c’est tout l’ob­jet de notre dos­sier spé­cial que vous re­trou­vez en page 20. Han­di­cap ou non, quelle que soit la rai­son pour la­quelle vous avez le sen­ti­ment d’avoir été re­ca­lé au grand exa­men du monde du tra­vail, Re­bon­dir vous donne les clés pour pro­gres­ser sur le che­min de l’em­ploi.

Aline Gé­rard, ré­dac­trice en chef.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.