OB­JEC­TIF RÉ­SEAU

La fin de l'an­née est le meilleur mo­ment pour don­ner des nou­velles à votre ré­seau. Mais pour que ce­la soit ef­fi­cace, quelques conseils sont à ap­pli­quer. Ex­pli­ca­tions.

Rebondir - - AU SOMMAIRE - Ca­mille Bou­late

En­voyer des cartes de voeux

En­voyer ses voeux est un pas­sage in­con­tour­nable si vous sou­hai­tez en­tre­te­nir de bonnes re­la­tions avec votre ré­seau. D'au­tant plus si vous êtes à la re­cherche d'un em­ploi. “C'est le mo­ment clé de l'an­née où vous pou­vez don­ner des nou­velles et en prendre. Il ne faut donc pas le ra­ter”, in­siste Her­vé Bom­me­laer, consul­tant chez En­jeux & Di­ri­geants et ex­pert en net­wor­king. Pour bien réus­sir l'exer­cice, la pre­mière chose à faire est de lis­ter les per­sonnes à qui vous sou­hai­tez en­voyer un pe­tit mot pour la nou­velle an­née. “Faites-le se­lon deux cri­tères. Le pre­mier : de­man­dez-vous à qui ce­la fe­ra plai­sir de re­ce­voir une carte de votre part. En­suite, ré­flé­chis­sez aux per­sonnes im­por­tantes de votre ré­seau, c'est-à-dire celles qui peuvent être des spon­sors, des veilleurs ou des dé­ci­deurs par rap­port à votre ob­jec­tif de car­rière”, conseille Her­vé Bom­me­laer.

AT­TEN­TION AUX IMPAIRS

Autre con­seil : ef­fec­tuer un sui­vi pré­cis de vos en­vois. Pour ce­la, no­tez bien à qui vous avez en­voyé un mes­sage, qui vous a ré­pon­du ou bien qui vous a de­van­cé. “Il faut être très at­ten­tif afin de ne pas faire d'im­pair comme en­voyer des voeux deux fois à la même per­sonne ou ne pas prendre en compte son mes­sage”, in­siste Her­vé Bom­me­laer. Ce­la peut for­te­ment vous dé­cré­di­bi­li­ser au­près de votre in­ter­lo­cu­teur et mon­trer un réel manque de sé­rieux. Cô­té conte­nu, évi­tez à tout prix les mes­sages im­per­son­nels. “Si c'est pour en­voyer sim­ple­ment ‘Bonne an­née et tous mes voeux’ ce­la ne sert à rien”, es­time Her­vé Bom­me­laer. Per­son­na­li­sez donc votre pro­pos au maxi­mum et don­nez de vos nou­velles. “Mais tou­jours de ma­nière po­si­tive, en di­sant par exemple que votre re­cherche d'em­ploi avance. Et n'hé­si­tez pas à sus­ci­ter une ren­contre pro­chaine”, conseille le consul­tant. En­fin, que ce soit par e-mail ou par voie pos­tale, n'en­voyez pas vos voeux trop tar­di­ve­ment. “C'est mieux per­çu de s'y prendre en avance. Re­ce­voir des voeux fin jan­vier ne donne pas une bonne image de vous”, in­siste Her­vé Bom­me­laer. N'hé­si­tez donc pas à com­men­cer vos en­vois dès mi-dé­cembre. Vos chances de mar­quer votre in­ter­lo­cu­teur se­ront d'au­tant plus grandes…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.