Josh T Pear­son

“The Straight Hits !”

Rock & Folk - - Disques Classicrock - JO­NA­THAN WITT

MUTE/PIAS

Le nom de Josh T Pear­son était ré­ap­pa­ru ré­cem­ment lors de la ré­édi­tion de son grand oeuvre “The Texas-Je­ru­sa­lem Cross­roads”, double al­bum su­blime si­gné avec Lift To Experience en 2001. De­puis, le par­cours du gent­le­man texan a été pour le moins ca­bos­sé puis­qu’il a vé­cu tan­tôt en er­mite, tan­tôt de ma­nière va­ga­bonde, ne pu­bliant qu’un seul al­bum so­lo, dé­pouillé, il y a sept ans. Dé­sor­mais, il semble un nou­vel homme : s’il a gar­dé son Stet­son, Josh a ra­sé son opu­lente barbe et s’est offert une pause ré­créa­tive, com­po­sant son se­cond ef­fort en seule­ment trois jours et s’im­po­sant cinq règles d’écri­ture, le but étant que les chan­sons soient plus di­rectes, plus ac­cro­cheuses. Le dé­but de cette li­vrée confirme cette bonne ré­so­lu­tion : la crâ­neuse (et iro­nique) “Straight To The Top”, la pim­pante “Straight At Me” et son orgue ba­la­deur et en­fin le coun­try-punk eu­pho­rique de “Give It To Me Straight” sé­duisent dans un re­gistre lé­ger, fé­dé­ra­teur. Puis, le ton se fait plus ly­rique et tour­men­té, la thé­ma­tique de la re­la­tion amou­reuse étant lon­gue­ment ap­pro­fon­die, de la fé­li­ci­té des dé­buts à l’in­évi­table chute, à tra­vers des textes au style riche et ré­fé­ren­cé. Ce cow-boy au coeur bri­sé se confesse, seul à la gui­tare acous­tique (“The Dire Straits Of Love”, “Straight La­ced Come Un­done”) ou écha­faude des ca­thé­drales so­nores à ten­dance shoe­gaze, dans une veine proche de Lift To Experience : “Lo­ved Straight To Hell” et sur­tout le cres­cen­do émo­tion­nel de “Set Me Straight” (nan­tie de trom­pettes mé­lan­co­liques) pour­ront émou­voir aux larmes. “The Straight Hits !” est, au fi­nal, une belle syn­thèse dont on es­père qu’elle pour­ra en­fin per­mettre à Josh T Pear­son de s’échap­per de ce sta­tut d’éter­nel mau­dit qui lui colle au cha­peau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.