Shag­gy Dogs

“All In­clu­sive”

Rock & Folk - - Disques Français - CH­RIS­TIAN CASONI

FIRST OFFENCE/SOCADISC

Et si le pub rock pro­li­fé­rait, clan­des­tin, dans une fis­sure du rock’n’roll en ruine, comme une herbe hon­teuse ? Et si, au-delà du coup de blues d’un sa­me­di soir pro­vin­cial, il cher­chait aus­si son éter­ni­té, tant bien que mal ? Un al­bum après l’autre, c’est leur sep­tième, les Shag­gy Dogs en­ri­chissent le genre, le dé­ploient dans une in­fla­tion in­édite en culti­vant deux de ses le­vures car­di­nales : la fête et la ten­sion. Ils fi­nissent par lui don­ner, oui, un main­tien aris­to­cra­tique. Par­tis à quatre il y a fort long­temps, aguer­ris par chaque tour de gomme, dé­jà fa­bu­leux dans toutes les caves du monde libre, ils re­viennent à cinq avec Ben, un joueur de cla­viers. Au­pa­ra­vant, le pia­no était ajou­té. Cette fois, Red, Ja­cker, To­ma et Guiller­mo en ont né­go­cié la place avec le nou­veau ve­nu, dès la com­po­si­tion, cal­cu­lé l’équi­libre avec la gui­tare, aé­ré les titres et dé­con­trac­té la crampe du pub avec un peu de rythme la­tin (“El Dia De Los Muer­tos”), loui­sia­noïde (“Swin­gin’ High And Low”), jump (“Watch Out”), quelques in­tros gla­mour (“New York”), tout ça s’en­chaî­nant avec une puis­sance et une flui­di­té mer­veilleuses. Dans ces dis­po­si­tions lé­gè­re­ment moins shag­gy, on pour­rait croire que c’est le dé­but de la fin pour les Chiens. Mais non, ils n’ont ja­mais été aus­si bons, le chant et les dou­bles­tops, aus­si ju­teux. Ils ba­lancent tout dans le même élan, la mé­lo­die, le muscle, le punch, la joie, le déses­poir. Al­lin­clu­sive, donc. Quand ils dé­cident d’écrire la bal­lade qui rend fou, ils pondent une beau­té comme “Ti­red Of It All”. Avec de tels an­té­cé­dents, ils de­vraient être les phé­nix des hôtes de ces bois, mais quand on prêche dans le dé­sert...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.