Elea­nor Fried­ber­ger

Rock & Folk - - Disques Poprock - “Re­bound” FRENCHKISS/MODULOR

Nappes de syn­thé, boîte à rythme, re­verb sur la voix, gui­tares sous mixées ? Pas de doute, on est bien re­ve­nu au mi­lieu des an­nées 80. Mais au fond, la dé­marche d’Elea­nor Fried­ber­ger sur “Re­bound” n’est pas si dif­fé­rente de celle de ses al­bums pré­cé­dents. Là où elle re­pre­nait les codes d’un rock FM an­nées 70, la chan­teuse des Fie­ry Fur­naces s’ap­pro­prie ici les sons plus élec­tro­niques de la dé­cen­nie sui­vante. Elle réus­sit à nou­veau à ex­pri­mer une per­son­na­li­té plus feu­trée et nuan­cée au mi­lieu d’un cadre qui semble pour­tant très, très for­ma­té. L’époque lui convient peut-être même en­core mieux, per­met­tant à Fried­ber­ger d’en­re­gis­trer elle-même la ma­jeure par­tie de l’ac­com­pa­gne­ment, et donc de s’au­to­ri­ser, dès qu’elle en a l’en­vie, des rup­tures et des re­lances qui changent en un clin d’oeil la phy­sio­no­mie d’un mor­ceau comme “In Bet­ween Stars”. La chan­teuse ne va d’ailleurs heu­reu­se­ment pas jus­qu’au bout d’un hommage à un son bien par­ti­cu­lier, elle tire sur­tout de cette pop syn­thé­tique une sorte d’am­biance noc­turne, où Joy Di­vi­sion et Kim Wilde se confondent à force comme au­tant de sou­ve­nirs de jeu­nesse en boîte de nuit. Ce qui dé­bouche sur des réus­sites in­con­tes­tables sur l’al­bum comme “Make Me A Song” ou “Eve­ry­thing”, des titres car­rés et ryth­més. Le disque ne cesse d’ailleurs ja­mais d’ali­gner des mé­lo­dies sé­dui­santes, comme “Showy Ear­ly Spring”. Il a peut-être ten­dance à trop se can­ton­ner, sur la fin, à des tem­pos un peu ré­pé­ti­tifs, mais il consti­tue un an­ti­dote bien­ve­nu à la célébration kitsch fa­çon “Stars 80” et ki­los de laque sur les che­veux. Il rap­pelle une dé­cen­nie où l’on fai­sait table rase du pas­sé et où l’on s’aven­tu­rait dans des terres syn­thé­tiques et in­con­nues. 1/2 FRAN­COIS KAHN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.