Rol­ling Bla­ckouts C.F.

Rock & Folk - - Disques Poprock - “Hope Downs” SUBPOP/PIAS

Tou­jours à la re­cherche de nou­veaux cham­pions de­puis la fin du grunge, le la­bel de Seat­tle est al­lé pê­cher du cô­té de l’Aus­tra­lie, plus pré­ci­sé­ment à Mel­bourne. For­mé, en trio, en 2013, le dé­sor­mais quin­tette Rol­ling Bla­ckouts Cos­tal Fe­ver s’est en­fin dé­ci­dé à bou­cler ce pre­mier al­bum, après deux EP fort bien ac­cueillis. La for­mule pro­po­sée est plu­tôt ori­gi­nale et le titre d’ou­ver­ture, “An Air Con­di­tio­ned Man”, en est l’exemple par­fait : trois chan­teurs-gui­ta­ristes se par­ta­geant le mi­cro par-des­sus une basse et une bat­te­rie éner­giques. L’idée est d’au­tant plus in­té­res­sante qu’elle ap­porte aus­si un pe­tit plus très per­son­nel à une base mu­si­cale qui pour­rait, si­non, faire pen­ser au “Lo­ve­less Love” des Fee­lies ou, plus ré­cem­ment, aux Strokes. Sur cette di­zaine de titres, les gui­tares élec­triques de Tom Rus­so et Joe White se par­tagent la sté­réo tan­dis que la guitare acous­tique de Fran Kea­ney oc­cupe le centre en com­pa­gnie du bas­siste Joe Rus­so et du bat­teur Mar­cel Tus­sie. Ce par­tage des rôles est es­sen­tiel tant il ren­force la vi­si­bi­li­té de tous les in­ter­ve­nants sur des chan­sons comme “Tal­king Straight” ou “Sis­ter’s Jeans”. Avec trois gui­ta­ristes aus­si au­dibles de bout en bout, ce groupe consti­tue une pre­mière dans le rock aus­tra­lien gé­né­ra­le­ment ré­su­mé à un rock plus as­sour­dis­sant. Pa­ral­lè­le­ment à cet en­che­vê­tre­ment de mé­lo­dies sub­tiles, l’autre point fort du com­bo est le soin ap­por­té à l’écri­ture de textes qui sont au­tant d’ins­tan­ta­nés du quo­ti­dien, comme le Vel­vet Un­der­ground a su le faire à son époque. GEANT VERT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.