Les Dé­fer­lantes

7 AU 10 JUILLET, PARC DE VAL­MY (ARGELES-SUR-MER)

Rock & Folk - - Festivals - TEXTE & PHO­TO BOBY ALLIN

A la pointe sud du pays, le très fé­dé­ra­teur fes­ti­val a bou­clé sa dou­zième édi­tion.

“Dans la pro­gram­ma­tion, il faut se faire plai­sir. Moi, mon rêve c’était un jour de faire ve­nir dans ma ré­gion, dans mon fes­ti­val,

Pro­di­gy.” S’il n’a pas le look d’une rock star, Da­vid Gar­cia, bron­zage de su­diste et ber­mu­da de pla­giste, sait néan­moins comment les at­ti­rer à ses Dé­fer­lantes. Au fi­nal, il n’au­ra fal­lu au di­rec­teur du fes­ti­val que douze pe­tites édi­tions pour voir son rêve se réa­li­ser. Deux ans après son pre­mier pas­sage, on re­trouve Len­ny Kra­vitz en maître de cé­ré­mo­nie. Ac­com­pa­gné d’une dou­zaine de mu­si­ciens, le New-Yor­kais n’au­ra be­soin que d’une poi­gnée de titres pour en­flam­mer la pi­nède de Val­my. Dans un autre style, NTM, te­nu par un JoeyS­tarr des grands soirs, at­tise la flamme et as­sure la tran­si­tion avec les Pro­prets Of Rage bien dé­ci­dés à jouer aux pom­piers py­ro­manes avec le pu­blic du châ­teau. Ni la fu­mée des joints de B-Real, ni les gardes du corps du groupe, ne par­viennent à apai­ser la rage sal­va­trice du pu­blic. Ul­time cock­tail mo­lo­tov en­voyé aux fes­ti­va­liers, “Killing In The Name”. Sur scène, dos à la Mé­di­ter­ra­née, un dé­cor fu­tu­riste pos­ta­po­ca­lyp­tique, sur­plom­bé de ca­me­ras de sur­veillance et de bar­be­lés, sem­blable aux murs qui s’érigent un peu par­tout en Eu­rope contre les migrants. Aus­si abra­sif que dis­trayant, The Pro­di­gy comp­tait bien te­nir en ébul­li­tion le pu­blic de va­can­ciers. “La ques­tion d’éva­sion, de dé­sir et la né­ces­si­té de dé­railler. Ne soyez pas un tou­riste — vous trou­ve­rez tou­jours plus de dan­ger et d’ex­ci­ta­tion si vous vous

éloi­gnez du che­min pré­tra­cé”, avaient dé­cla­ré les An­glais dans un com­mu­ni­qué ac­com­pa­gnant la sor­tie de leur der­nier al­bum, “No Tou­rist”. Liam Gallagher n’avait, lui, ni la tête, ni les ha­bits d’un tou­riste. Mal­gré des tem­pé­ra­tures ca­ni­cu­laires, le chan­teur ne quitte pas sa par­ka et sa gueule d’en­ter­re­ment. Li­vrant un show presque à la hau­teur de sa ré­pu­ta­tion. Ne man­quaient plus que Sha­ka Ponk et une vic­toire de la France sur la Bel­gique pour ache­ver le fes­ti­val et ses oc­cu­pants. Match clas­sique, où les chants de sup­por­ters sont ici des tubes re­pris à l’unis­son comme “I’m Pi­cky ”. As­sez pour faire ou­blier l’an­nu­la­tion de der­nière mi­nute de Mas­sive At­tack et la fin de cette dou­zième édi­tion.

Tom Mo­rel­lo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.