Ro­sanne Cash

“She Re­mem­bers Eve­ry­thing”

Rock & Folk - - Disques Classic Rock - BLUENOTE/UNI­VER­SAL FRAN­COIS KAHN

Les longs in­ter­valles entre ses al­bums y ont sans doute contri­bué, mais Ro­sanne Cash n’a ja­mais été vrai­ment re­con­nue à sa juste va­leur. Et, à l’âge où son père com­men­çait sa sé­rie des “Ame­ri­can Re­cor­dings” en ré­ac­tion à ses al­bums pré­cé­dents bien trop pro­duits, elle conti­nue de son cô­té un par­cours sans la moindre fausse note. Cash, à ce stade de sa car­rière, peut dif­fi­ci­le­ment être en­core éti­que­tée coun­try au­tre­ment que par son ap­ti­tude à al­ler droit à l’es­sen­tiel. Il se trouve sim­ple­ment que la NewYor­kaise d’adop­tion ne parle pas juste de couple, de mort ou de re­li­gion : elle aborde aus­si, avec la même sim­pli­ci­té poi­gnante, des su­jets comme les vies broyées par les armes à feu ou les té­moi­gnages de femmes agres­sées, et elle réus­sit à bâ­tir toute une chan­son sur la ques­tion des ondes et des par­ti­cules dans la phy­sique. Ça n’est pas George Jones qui au­rait pu faire ça. On re­trouve tou­jours à la pro­duc­tion John Le­ven­thal (son ma­ri), mais il est ici épau­lé par Tu­cker Mar­tine, qui s’est oc­cu­pé à Port­land de titres plus rock comme l’im­pa­rable “Not Ma­ny Miles To Go”. Le son est clas­sique, on ne peut plus ame­ri­ca­na, mais va­rié, les ap­pa­ri­tions de Co­lin Me­loy (The De­cem­be­rists), Kris Kris­tof­fer­son ou El­vis Cos­tel­lo (tous deux sur “8 Gods Of Har­lem”) n’em­pêchent pas Cash de gar­der la main­mise sur les opé­ra­tions, alors que l’ins­pi­ra­tion ne lui fait ja­mais dé­faut. On re­gret­te­ra, ce­pen­dant, un sé­quen­çage étrange. Alors que la lu­gubre bal­lade or­ches­trale “My Least Fa­vo­rite Life” clôt l’al­bum sur une note na­tu­relle et contem­pla­tive, le disque em­braye sur trois titres bo­nus (édi­tion De­luxe oblige), que l’au­di­teur au­ra en fait tout in­té­rêt à re­pla­cer ailleurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.