Zoom sur les sucres na­tu­rels

Santé Naturelle - - Sommaire -

Toutes les mères sont confron­tées au pro­blème du sucre avec leurs en­fants. Les in­dus­triels doublent de gé­nie en même temps pour in­ven­ter des su­cettes, des bon­bons et des confi­se­ries bour­rées de sucre raf­fi­né, mais sur­tout de co­lo­rants et d’ad­di­tifs. Connais­sez­vous les al­ter­na­tives au sucre raf­fi­né ? Voi­ci des idées et une re­cette pour fa­bri­quer vos propres bon­bons chez vous. Pour­quoi le sucre raf­fi­né est-il dan­ge­reux ?

Le sucre raf­fi­né est très dan­ge­reux à plu­sieurs égards. Le pro­blème de ca­ries n’est que l’arbre qui cache la fo­rêt. Le sucre raf­fi­né pré­sente l’in­con­vé­nient ma­jeur de pro­vo­quer un pic de gly­cé­mie dans l’or­ga­nisme. Ce pic est gé­rable, le corps sait fa­bri­quer suf­fi­sam­ment d’in­su­line pour in­té­grer le sucre à ses cel­lules. Mais quand on consomme tout le temps du sucre raf­fi­né (et en quan­ti­tés consi­dé­rables), le corps ne peut plus gé­rer les pics de gly­cé­mie. Il ne fa­brique plus suf­fi­sam­ment d’in­su­line. Ou alors, il y a ce qu’on ap­pelle ré­sis­tance à l’in­su­line quand les cel­lules ne par­viennent plus à ab­sor­ber le sucre san­guin. Ce sont les deux cas de fi­gures qui pré­parent le dia­bète. Une épi­dé­mie des temps mo­dernes avec un taux d’obé­si­té crois­sant, no­tam­ment chez les en­fants. Mais il n’y a pas que le dia­bète, il y a tout un déséquilibre mé­ta­bo­lique qui s’ins­talle à terme, et qui fait que l’éner­gie cel­lu­laire est dé­sor­mais tirée

du sucre, au lieu d’être tirée des graisses1. Un déséquilibre pro­fond qui fait le lit d’une des ma­la­dies les plus ra­va­geuses de l’époque : le can­cer. Les cel­lules can­cé­reuses adorent le sucre, c’est confir­mé par plu­sieurs re­cherches. Mieux vaut donc op­ter pour des sucres com­plets si l'on ne veut pas avoir des pics de gly­cé­mie à ré­pé­ti­tion. Les sucres com­plets per­mettent de bé­né­fi­cier de toutes les fibres et vi­ta­mines conte­nues dans l’en­ve­loppe du grain. Ils sont gé­né­ra­le­ment en vente dans les ma­ga­sins bio.

Le miel, une ex­cel­lente al­ter­na­tive au sucre

On ne pré­sente plus les ver­tus du miel, un sucre na­tu­rel uti­li­sé de­puis l'An­ti­qui­té, un mé­di­ca­ment aus­si, une crème de beau­té, et même un an­ti-stress. Le miel est le com­pa­gnon idéal des en­fants qui ont des pro­blèmes de bal­lon­ne­ment ou de di­ges­tion. Il apaise la sphère di­ges­tive et ren­force les bonnes bac­té­ries de nos in­tes­tins. Il fa­vo­rise aus­si un bon tran­sit chez les en­fants. Le seul in­con­vé­nient du miel est peut-être qu’il est plus cher que le sucre. C’est nor­mal, les deux pro­duits sont de deux qua­li­tés com­plè­te­ment dif­fé­rentes. Mais en ache­tant du miel, vous ache­tez en même temps un mé­di­ca­ment, pré­ci­sé­ment un ali­ca­ment (mé­di­ca­ment-ali­ment). Vous don­nez à votre en­fant une in­fi­ni­té de prin­cipes ac­tifs d’une grande qua­li­té. Riche en vi­ta­mines B, en oli­go-élé­ments, en acides ami­nés et en sels mi­né­raux, le miel per­met à l’or­ga­nisme de mieux as­si­mi­ler le cal­cium et le ma­gné­sium. Il per­met no­tam­ment une bonne cal­ci­fi­ca­tion des os et des dents, pro­ces­sus très im­por­tant chez l’en­fant. C’est juste une ques­tion d’ha­bi­tude. Vous pou­vez com­men­cer par ex­pli­quer à vos en­fants les mé­faits du sucre in­dus­triel, puis conclure une sorte d’ac­cord avec eux pour ne plus ache­ter ce sucre et ache­ter plu­tôt du miel. Ain­si, dans vos pla­cards, les en­fants iront di­rec­te­ment cher­cher le miel pour su­crer un cho­co­lat chaud ou une crêpe.

Des plantes au pou­voir su­crant na­tu­rel

Mieux que le sucre, et pour va­rier votre consom­ma­tion et ap­por­ter plus de bien­faits à votre or­ga­nisme, pen­sez aux dif­fé­rentes plantes au pou­voir su­crant na­tu­rel. D’abord la ca­roube : c’est le fruit du ca­rou­bier, il est riche en fibres et en cal­cium. Il y a aus­si le ki­tul, un édul­co­rant na­tu­rel is­su de la tige des fleurs de Ca­ryo­ta urens, il contient des vi­ta­mines B1, B12, C, du fer, et du cal­cium. Pen­sez aus­si à la mé­lasse noire, une pâte ma­gique tant ses bien­faits san­té sont nom­breux, no­tam­ment son ef­fet sur le sys­tème im­mu­ni­taire. Pen­sez éga­le­ment au si­rop d’agave ou en­core à la sté­via. Au lieu d’ache­ter le tra­di­tion­nel pa­quet de sucre blanc que vous ache­tez tou­jours en grand sur­face, par­lez de tous ces sucres non trans­for­més et si riches en bien­faits san­té à vos en­fants, et im­pli­quez-les dans les choix. Em­me­nez-les avec vous en ma­ga­sin bio pour choi­sir en­semble ce qu’ils veulent. Pré­pa­rez un bon gâ­teau avec le sucre que vous ve­nez de choi­sir une fois de retour à la mai­son. Cette pe­tite ac­ti­vi­té a un grand im­pact sur le com­por­te­ment ali­men­taire de l’en­fant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.