Zoom sur l'os­téo­po­rose

Santé Naturelle - - Sommaire -

Il vaut mieux consom­mer plus de vé­gé­taux -dans toutes leurs va­rié­tés-pour avoir du cal­cium et d'autres mi­né­raux aus­si, très im­por­tants pour la san­té os­seuse.

À par­tir d'un cer­tain âge, toutes les femmes ont peur d'avoir cette fa­meuse os­téo­po­rose qui les rend si fra­giles de­vant des chutes ba­nales ou des faux mou­ve­ments du quo­ti­dien. Comment sur­vient la fra­gi­li­té os­seuse ou l'os­téo­po­rose ? Quels fac­teurs de risque se cachent der­rière elle ? Et comment la pré­ve­nir ?

Os­téo­po­rose...quand les os de­viennent po­reux...

Comme son nom l'in­dique, l'os­téo­po­rose tra­duit un phé­no­mène qui sur­vient gé­né­ra­le­ment avec l'âge et où les os perdent de leur so­li­di­té et de­viennent po­reux. Ain­si vous êtes plus sus­cep­tible d'avoir une frac­ture lors d'une chute qui peut être sans consé­quences pour une autre per­sonne.

Comment sur­vient la fra­gi­li­té os­seuse ?

Les os se fra­gi­lisent en rai­son d'un manque de cal­cium et d'autres mi­né­raux. Mais ce n'est pas aus­si simple que ce­la, vous pou­vez consom­mer beau­coup de lait de vache (donc beau­coup de cal­cium en théo­rie) et ne pas pou­voir le fixer ce cal­cium. Il peut même être trai­té comme un dé­chet au ni­veau de votre mé­ta­bo­lisme et le ra­len­tir, alour­dir les organes d'éli­mi­na­tion, contri­buer à la for­ma­tion des plaques d'athé­rome ou ri­gi­di­fier vos ar­ti­cu­la­tions. Quel type de cal­cium pri­vi­lé­gier et sur­tout comment le fixer sur notre sque­lette ?

Cal­cium et pro­duits lai­tiers

On croyait qu'il suf­fi­sait de boire du lait de vache pour faire le plein de cal­cium. Pen­dant des di­zaines d'an­nées l'in­dus­trie agroa­li­men­taire nous a ven­du ce prin­cipe simple : il faut consom­mer des pro­duits lai­tiers quo­ti­dien­ne­ment pour pré­ve­nir l'os­téo­po­rose. Les sta­tis­tiques disent autre chose. Elles dé­montrent que l'os­téo­po­rose est pra­ti­que­ment in­exis­tante dans les pays où le lait de vache ne fait pas par­tie des tra­di­tions cu­li­naires (pays aqua­tiques). Cette ma­la­die frappe sur­tout en Eu­rope et aux États-Unis, conti­nents connus pour

cette (nou­velle) tra­di­tion de consom­mer des pro­duits lai­tiers quo­ti

di­en­ne­ment, is­sus du lait de vache, à par­tir de l'après-guerre. Il est vrai qu'il est dif­fi­cile d'af­fir­mer un lien de cor­ré­la­tion exact entre les pro­duits lai­tiers is­sus du lait de vache et le taux im­por­tant d'os­téo­po­rose en Eu­rope et aux États-Unis, car beau­coup d'autres fac­teurs entrent en ligne de compte. Mais il est vrai aus­si que la re­cherche scien­ti­fique avance pour nous ex­pli­quer la com­plexi­té du pro­ces­sus d'ab­sorp­tion et de fixa­tion du cal­cium. Une grande dif­fé­rence existe entre cal­cium ani­mal et cal­cium vé­gé­tal et il semble que notre corps soit plus apte à ab­sor­ber et fixer le cal­cium vé­gé­tal, c'est-à-dire ce­lui pro­ve­nant de sources vé­gé­tales. Il s'agit du cal­cium conte­nu dans les fruits secs par exemple, les amandes en tête ou en- core dans les fruits et lé­gumes. Ain­si, l'ali­men­ta­tion ac­tuelle, ba­sée sur les pro­téines, les cé­réales raf­fi­nées et une por­tion quo­ti­dienne de pro­duits lai­tiers, n'est pas idéale pour faire le plein de cal­cium. Il vaut mieux consom­mer plus de vé­gé­taux -dans toutes leurs va­rié­tés- pour avoir du cal­cium et d'autres mi­né­raux aus­si, très im­por­tants pour la san­té os­seuse.

Ne ra­tez pas un seul rayon de so­leil afin d'ai­der votre corps à syn­thé­ti­ser la vi­ta­mine D.

Cal­cium et vi­ta­mine D

Main­te­nant vous l'avez com­pris, il ne suf­fit pas de consom­mer du cal­cium, il faut pou­voir l'ab­sor­ber et en­suite le fixer! Le cal­cium de source vé­gé­tale est plus fa­ci­le­ment ab­sor­bé et afin d'être op­ti­ma­le­ment fixé vous avez be­soin de vi­ta­mine D. Cette vi­ta­mine est ca­pi­tale pour l'en­semble du mé­ta­bo­lisme et no­tam­ment pour la ré­gu­la­tion cel­lu­laire. On dit même qu'elle est très im­por­tante dans la pré­ven­tion des can­cers. Veillez donc à avoir une ali­men­ta­tion riche en vi­ta­mine D (les oeufs en contiennent en quan­ti­té in­té­res­sante). Et ne ra­tez pas un seul rayon de so­leil afin d'ai­der votre corps à syn­thé­ti­ser cette vi­ta­mine D. La na­ture est bien faite, il faut consom­mer plus de vé­gé­taux que de viande, il faut mar­cher et faire du sport, il faut pro­fi­ter du so­leil ...Tout se ma­rie dans une ma­trice très com­plexe qu'on ap­pelle la san­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.