Les Fêtes de Bayonne

Secrets d'Histoire - - BALADE EN RÉGION -

Ins­pi­rées par le voi­sin Pam­pe­lune, les Fêtes de Bayonne sont nées en juillet 1932. Chaque an­née, elles drainent près d’un mil­lion de vi­si­teurs. De­puis 1947, il est de cou­tume que les clés de la ville soient lan­cées aux ha­bi­tants de­puis le bal­con de l’hô­tel de ville pour mar­quer le dé­but de cinq jours (et cinq nuits) de fes­ti­vi­tés. Trois clés pour trois quar­tiers de la ville : Grand-Bayonne, Pe­tit-Bayonne et Saint-Es­prit. Les fes­ti­vi­tés sont ryth­mées par de nom­breuses ani­ma­tions : bra­de­ries, concerts, tour­noi de pe­lote basque, cor­so lu­mi­neux – un dé­fi­lé de chars dé­co­rés –, courses de vaches, cor­ri­das… En 1969, Luis Ma­ria­no jette les trois clés, vê­tu de blanc et rouge, comme à Pam­pe­lune. De­puis, pas un seul des « gar­çons et filles (qui) gam­billent pen­dant six jours de la Nive à l’Adour », comme le clame sa chan­son Bayonne, mon amour, n’ar­borent d’autres cou­leurs.

Arènes de Bayonne. Ce bâ­ti­ment de 1893 ac­cueille des cor­ri­das et toutes sortes de ma­ni­fes­ta­tions cultu­relles, dont le concert d’ou­ver­ture des Fêtes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.