Gus­tave III de Suède (1746-1792)

Secrets d'Histoire - - En Coulisses -

D’abord im­bu de la phi­lo­so­phie des Lu­mières (il ins­ti­tue la li­ber­té de la presse et in­ter­dit la tor­ture), il montre vite des ten­dances ab­so­lu­tistes en s’op­po­sant fron­ta­le­ment au Par­le­ment. Sa po­li­tique guer­rière contre la Rus­sie n’a pas don­né de ré­sul­tats pro­bants et il s’est alié­né l’aris­to­cra­tie. Le 16 mars 1792, il est vic­time d’un at­ten­tat lors d’un bal mas­qué à l’Opé­ra de Stock­holm. Le meur­trier Ja­cob Jo­han An­ckars­tröm, agis­sant pour le compte de la no­blesse, le vise à bout por­tant dans le dos. Les is­sues sont fer­mées et les per­sonnes pré­sentes in­ter­ro­gées. C’est par le biais de son arme, re­trou­vée le len­de­main du crime, qu’An­ckars­tröm est iden­ti­fié. Un mois après la mort du roi – le­quel a sur­vé­cu deux se­maines –, il est fouet­té trois jours du­rant sur les grandes places de la ca­pi­tale, avant d'être dé­ca­pi­té. La fin tra­gique de Gus­tave III ins­pi­re­ra des opé­ras à Eu­gène Scribe et Giu­seppe Ver­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.