« Mon coeur à Saint-Paul »

Secrets d'Histoire - - Au Coeur De L’histoire -

« Aus­si­tôt que je se­rai mort, vous ex­pé­die­rez un bre­vet pour faire por­ter mon coeur à la mai­son pro­fesse des Jé­suites et l’y faire pla­cer de la même ma­nière que ce­lui du feu roi mon père », or­donne Louis XIV juste avant de rendre l’âme. C’est une tra­di­tion que d’em­bau­mer la dé­pouille des rois et de la di­vi­ser en trois par­ties, comme au­tant de re­liques. Le coeur, donc, est dé­po­sé en l’église Saint-Paul de Pa­ris (pho­to), fief des jé­suites. Ses en­trailles sont don­nées à la ca­thé­drale Notre-Dame. Le corps en­fin, pla­cé dans deux cer­cueils suc­ces­sifs de bois et de plomb, re­vient à la ba­si­lique Saint-De­nis. Las, la Ré­vo­lu­tion dé­trui­ra ces sym­boles d’une « ido­lâ­trie » mal­ve­nue. La lé­gende veut que le coeur de Louis XIV ait été ré­cu­pé­ré par le peintre Mar­tin Drol­ling (1752-1817) pour en ti­rer une poudre, la « mum­mie » : il la mixait à ses cou­leurs et ob­te­nait un gla­cis, à nul autre pa­reil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.