Une of­frande pour la ma­riée mé­ro­vin­gienne

Secrets d'Histoire - - AU COEUR DE L’HISTOIRE -

Le ma­riage chez les Francs n’est pas chris­tia­ni­sé. Après la nuit de noces, mar­quée par la pre­mière ren­contre char­nelle des jeunes gens des­ti­nés l’un à l’autre, la ma­riée re­çoit une of­frande, le « Mor­gen­gabe ». Qui se pré­sente sous forme pé­cu­niaire ou do­ma­niale et at­teste de la pu­re­té de l’épouse et de la lé­gi­ti­mi­té de sa fu­ture des­cen­dance. En outre, si la so­cié­té est es­sen­tiel­le­ment pa­triar­cale, les femmes dis­posent tout de même de cer­tains droits. Elles peuvent hé­ri­ter de leurs pa­rents ou de leur ma­ri – sauf s’agis­sant de terres, la loi sa­lique les ex­cluant de la suc­ces­sion –, et se re­ma­rier à leur goût.

La ba­si­lique Saint-Re­mi (xie siècle), à Reims, construite pour abri­ter les re­liques de ce­lui qui bap­ti­sa Clo­vis. En son centre, le tom­beau de Re­mi, re­cons­ti­tué en 1847 (après le sac­cage ré­vo­lu­tion­naire). Il est sur­mon­té d’une sta­tuaire mo­nu­men­tale,...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.