Mon­tau­ban, es­prit d’in­dé­pen­dance

Secrets d'Histoire - - BALADE EN RÉGION -

Bas­tide fon­dée par le comte de Tou­louse au mi­lieu du xiie siècle, Mon­tau­ban montre un ur­ba­nisme des­si­né en da­mier, tan­dis que l’usage de la brique rouge contraste avec le cal­caire blanc qui ca­rac­té­rise l’ar­chi­tec­ture du Quercy. Son es­prit d’in­dé­pen­dance ex­plique que la ville ral­lie le mou­ve­ment de la Ré­forme, pre­nant les di­men­sions d’une ca­pi­tale re­li­gieuse et po­li­tique. Sous Louis XIII, après la prise de La Rochelle, Mon­tau­ban reste le der­nier bas­tion pro­tes­tant. La ci­té a alors la sa­gesse d’évi­ter un siège, en pro­po­sant sa red­di­tion contre la clé­mence royale… Mon­tau­ban est éga­le­ment en­tré dans l’His­toire cultu­relle. C’est la ville na­tale de deux artistes ma­jeurs : le peintre Jean-Au­guste Dominique Ingres (1780-1867) et le sculp­teur An­toine Bour­delle (1861-1929).

Au pre­mier plan, le mu­sée Ingres de Mon­tau­ban, abri­té dans l’an­cien pa­lais épis­co­pal (xviie siècle).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.