Mois­sac, voie de com­mu­ni­ca­tion

Secrets d'Histoire - - BALADE EN RÉGION -

Fon­dé par Clo­vis et ses fils, Mois­sac a pris son es­sor grâce à l’ex­pan­sion de l’ordre de Clu­ny, qui éta­blit ses ab­bayes sur les routes du com­merce et des pè­le­ri­nages. À la confluence de la Ga­ronne et du Tarn, la ci­té a une po­si­tion stra­té­gique. Par le fleuve, elle est sur la route ter­restre re­liant l’At­lan­tique à la Mé­di­ter­ra­née, tan­dis que le Tarn la met en com­mu­ni­ca­tion avec la par­tie mé­ri­dio­nale du Mas­sif Cen­tral. En 1047, l’ab­baye Saint-Pierre de Mois­sac, af­fi­liée à Clu­ny, prend une im­por­tance ac­crue en même temps que Saint-Jac­quesde-Com­pos­telle at­tire de plus en plus de pè­le­rins. En ef­fet, c’est à Mois­sac que les jac­quaires ve­nus par la route du Puy-en-Ve­lay fran­chissent, par bac, la Ga­ronne. Son cloître im­mense signe l’im­por­tance du site, avec le por­tail qui illustre la Vi­sion de l’Apo­ca­lypse d’après saint Jean, en une soixan­taine de fi­gures.

L’ab­baye Saint-Pierre de Mois­sac (viie-xve siècles). Son cloître, ache­vé en 1100, est le plus an­cien cloître his­to­rié du monde. Les 76 cha­pi­teaux qui l’ornent re­pré­sentent les trois temps de l’Église: l’An­cien et le Nou­veau Tes­ta­ments, ain­si que la vie...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.