Cor­douan, la lan­terne royale (Gi­ronde)

Secrets d'Histoire - - PORTFOLIO -

Po­sé dans l’océan At­lan­tique, à l’en­trée de l’es­tuaire de la Gi­ronde, le Ver­sailles des mers a été éle­vé au dé­but du xviie siècle à 7 km des côtes gi­ron­dines. Tout com­mence en 1584, lorsque le duc de Guyenne et Mi­chel de Mon­taigne, maire de Bor­deaux, confient à l’ar­chi­tecte Louis de Foix le soin de bâ­tir une sen­ti­nelle pour sé­cu­ri­ser une na­vi­ga­tion de plus en plus im­por­tante. L’édi­fice est ache­vé en 1611. Outre le fait d’être le doyen des phares d’Eu­rope, Cor­douan est un em­blème mo­nar­chique. Cette tour de style Re­nais­sance, en pierre de Sain­tonge, flan­quée de co­lonnes do­riques et de pi­lastres co­rin­thiens, ren­ferme l’Ap­par­te­ment du roi, ar­mo­rié LMT (hom­mage à Louis XIV et Ma­rie-Thé­rèse), une cha­pelle éclai­rée de vi­traux, une chambre de quart avec par­quet en chêne et un ma­gni­fique es­ca­lier à vis. Au­to­ma­ti­sé en 2010, son sys­tème op­tique a une por­tée de 40 km.

On ac­cède au phare, via des com­pa­gnies agréées, de­puis les ports de Mes­chers-surGi­ronde, Royan et Ver­don­sur-mer. phare-de­cor­douan.fr Contrai­re­ment aux es­ca­liers des autres phares, ce­lui de Cor­douan est mo­nu­men­tal et pos­sède des pa­liers. Jus­qu’au bal­con de la lan­terne, 311 marches des­servent l’Ap­par­te­ment du roi (1er étage), la cha­pelle (2e étage), et la Salle des Gi­ron­dins da­tant de l’ex­haus­se­ment en 1789 par Teu­lère, (3e étage).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.