Des mots, des his­toires

Secrets d'Histoire - - SOMMAIRE -

Dans le sketch L’Arabe phi­lo­sophe, Co­luche dé­tour­nait l’ex­pres­sion à des fins co­miques : « Mon frère, in­gé­nieur à Gre­noble, mais je sais pas dans quoi exac­te­ment, il est fier comme un bar-ta­bac. » On en­tend éga­le­ment « être fier comme un p’tit banc ». L’ex­pres­sion si­gni­fie que vous nour­ris­sez un com­plexe de su­pé­rio­ri­té; votre tête enfle, votre ego fait le beau, bref, comme on le di­rait de nos jours: « il a cho­pé le me­lon! » Mais qui est Ar­ta­ban? Il s’agit d’un per­son­nage ro­ma­nesque né de l’ima­gi­na­tion du ro­man­cier Gau­tier de Costes, sieur de La Cal­pre­nède (1609-1663), un presque Gas­con comme sa fier­té l’eût exi­gé, lui qui n’était na­tif que de Sar­lat. C’est le per­son­nage clé du ro­man de cape et d’épée Cléo­pâtre. Et Ar­ta­ban d’ai­mer plas­tron­ner, fan­fa­ron­ner, paon­ner, jouer au fier-à-bras.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.