Mont Sainte-Odile (Bas-Rhin)

Secrets d'Histoire - - PORTFOLIO -

Les pè­le­rins viennent ici vé­né­rer la Sainte pa­tronne de l’Al­sace, qui na­quit au viie siècle. Née aveugle et mi­ra­cu­leu­se­ment gué­rie de sa cé­ci­té par l’eau du bap­tême (d’où le pré­nom Odile, qui si­gni­fie « fille de lu­mière »), elle de­vint l’ab­besse du couvent qui fut éri­gé sur ce mont par son père, le duc d’Al­sace Eti­chonA­dal­ric. Au­jourd’hui, un « Sen­tier des pè­le­rins » est amé­na­gé à par­tir d’Ot­trott. La mon­tée est rude, mais cette as­cen­sion est ré­com­pen­sée par un su­perbe pa­no­ra­ma sur la plaine d’Al­sace, le Rhin, la Fo­rêt-Noire et la chaîne des Vosges.

Le couvent du mont Sainte-Odile, haut lieu spi­ri­tuel de l’Al­sace, à 763 m d’al­ti­tude.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.