POUR QUE LE TI­CKET DE CI­NÉ­MA SOIT REM­BOUR­SÉ PAR LA SÉ­CU

PAR ALAIN PENSO DE LA VE­GA, HIS­TO­RIEN DU CI­NÉ­MA, CI­NÉASTE ET EX- CAN­DI­DAT AUX ÉLEC­TIONS LÉ­GIS­LA­TIVES

So Film - - Think Tank - NOU­VELLE BIO­GRA­PHIE D'ALAIN PENSO DE LA VE­GA, À PA­RAÎTRE : PA­TRICK DE­WAERE LE CRI D’UNE GÉ­NÉ­RA­TION.

« Il faut faire en sorte que le ci­né­ma soit rem­bour­sé par la Sé­cu­ri­té so­ciale. La pres­crip­tion de films, afin d’évi­ter les an­ti­dé­pres­seurs dont la France est le pre­mier con­som­ma­teur mondial par ha­bi­tant, pour­rait se faire par des his­to­riens du ci­né­ma et des cri­tiques de films. Il se­rait im­por­tant que ces spé­cia­listes du sep­tième art aient une for­ma­tion en sciences hu­maines. L’his­toire, l’eth­no­lo­gie, l’an­thro­po­lo­gie, l’art thé­ra­pie, la psy­cho­lo­gie sont des ou­tils in­dis­pen­sables au dé­cryp­tage du ma­lêtre d’un pa­tient. La psy­cha­na­lyse n’est pas ban­nie, tant s’en faut, elle entre dans les res­sources pour cap­ter les ma­laises. Le plus im­por­tant dans cette innovation est la connais­sance de l’his­toire du ci­né­ma et des arts qui le consti­tuent. Il faut sa­voir au­tant que pos­sible tout ce qui consti­tue le film en de­hors du scé­na­rio, les ac­teurs, le met­teur en scène, la mu­sique, les dé­cors, l’éclai­rage, les ac­ces­soires, l’en­vi­ron­ne­ment. Il faut sa­voir tout ce qui consti­tue une oeuvre fil­mique. Le ci­né­ma peut dé­clen­cher des bien­faits consi­dé­rables grâce à ces étin­celles conte­nues dans les images des films et dans les sons. Au cours d’une con­sul­ta­tion, le psy­cha­na­lyste-psy­chiatre qui tra­vaille­ra avec l’his­to­rien du ci­né­ma, re­con­nu comme mé­de­cin de l’âme, ré­di­ge­ra une or­don­nance où les films rem­pla­ce­ront les an­ti­dé­pres­seurs. Le prix bien in­fé­rieur d’une place de ci­né­ma rem­pla­ce­ra al­lè­gre­ment ce­lui des mé­di­ca­ments. Ain­si, la Sé­cu­ri­té so­ciale au­ra fait faire des éco­no­mies à la so­cié­té et la gué­ri­son de­vien­dra une réa­li­té et non plus un voeu pieux. Je sug­gère pour ce­la qu’Em­ma­nuel Ma­cron, notre pré­sident de la Ré­pu­blique crée, spé­ci­fi­que­ment pour moi, un poste de di­rec­teur des bien­faits de la puis­sance ci­né­ma­to­gra­phique pour cau­té­ri­ser les mau­vaises his­toires et en res­tau­rer de plus belles qui nous ai­de­ront à construire un monde nou­veau en y fai­sant par­ti­ci­per tous les ar­tistes et in­tel­lec­tuels. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.