PA­PA DE CI­NÉ­MA

POUR L’IN­VEN­TION D’UN RÔLE DE

So Film - - Think Tank - PAR AU­RÉ­LIEN BELLANGER, ÉCRI­VAIN

« Une uto­pie de ci­né­ma, c’est quand je me suis dis­pu­té avec ma fille de 8 ans car elle pré­fé­rait l’épi­sode VIII de Star Wars et moi l’épi­sode VII, c’est quand on est al­lé voir Rea­dy Player One en­semble le jour de sa sor­tie, et que je me suis dit que c’était le pre­mier et le der­nier Spiel­berg qu’elle ver­rait au ci­né­ma, c’est quand elle a pleu­ré à la mort d’ET sans pleu­rer vrai­ment car elle sa­vait que dans les films per­sonne ne mou­rait vrai­ment, et que d’ailleurs ET n’était pas mort, qu’elle le sa­vait bien, et que même ça l’aga­çait un peu. Une uto­pie de ci­né­ma, c’est quand je me suis in­ter­dit de lui mon­trer Bam­bi et Che­val de guerre alors qu’elle joue à GTA et Street Figh­ter de­puis des an­nées. Une uto­pie de ci­né­ma c’est d’avoir té­lé­char­gé pour elle tous les Bee­tho­ven, même ceux qui ne sont sor­tis qu’en vi­déo, et qu’aux États-Unis. Une uto­pie de ci­né­ma c’est d’avoir réus­si à lui faire croire que Re­tour vers le fu­tur était un film fu­tu­riste. Une uto­pie de ci­né­ma c’est d’avoir ado­ré en­semble la mort de la ba­by-sit­ter dans Jurassic World. Une uto­pie de ci­né­ma, c’est quand mon autre fille, qui ne parle pas en­core, re­garde Monstre et Cie avec sa soeur et dé­signe le monstre bleu en di­sant « Pa­pa » . Une uto­pie de ci­né­ma c’est cette cer­ti­tude hol­ly­woo­dienne que tant qu’Hol­ly­wood exis­te­ra ce ne se­ra ja­mais vrai­ment dif­fi­cile de se prendre pour un bon père. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.