LE DOU­BLÉ COU­PE­CHAM­PION­NAT

So Foot Club - - ANALYSE -

AJ AUXERRE (L1) 2-1 NÎMES OLYM­PIQUE (L2), FI­NALE, 4 MAI 1996

Deux ans après sa fi­nale de Coupe de France rem­por­tée face à Mont­pel­lier (et dix-sept après sa pre­mière fi­nale per­due), l’AJA re­met ça en s’im­po­sant de­vant Nîmes. Et quelques jours à peine plus tard, en championnat, l’AJA dé­croche le “nul vic­to­rieux” à Guin­gamp, qui lui per­met d’être sa­cré cham­pion de France, au nez et à la barbe du PSG, qui se voyait dé­jà cham­pion à la mi-sai­son. Cette équipe de­vien­dra par la même oc­ca­sion un sym­bole: le gen­til club pro­vin­cial qui fait la nique au PSG es­tam­pillé Ca­nal. Guy Roux sur le banc, Lio­nel Char­bon­nier dans les cages, Franck Sil­vestre, Alain Go­ma, Laurent Blanc et Franck Ra­ba­ri­vo­ny der­rière, Sa­bri La­mou­chi, Mous­sa Saïb et Co­ren­tin Mar­tins au mi­lieu, Ch­ris­tophe Co­card, Li­lian Las­landes et Ber­nard Dio­mède de­vant; Auxerre 96, c’est la France d’avant, la France d’en bas, la France un peu beauf et fière de l’être…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.