LE PRE­MIER MATCH

CAM­PAGNE-LÈSHESDIN (DIS­TRICT) 0-10 CA­LAIS (CFA), 4E TOUR, 10 OC­TOBRE 1999

So Foot Club - - ÉPOPÉE -

Très loin des ca­mé­ras, le par­cours de Ca­lais dé­marre sur le ter­rain d’une équipe de dis­trict, à Cam­pagne-lès-Hes­din. “Je crois qu’on n’ac­cueille­ra ja­mais plus le fu­tur fi­na­liste de la Coupe de France, ri­gole Thier­ry Fau­chatre, pré­sident de ce club abon­né à la D1 dé­par­te­men­tale en 1999. 246 en­trées payantes, et Ca­lais nous a lais­sé la re­cette.”

Une salle de douches est prê­tée à Ca­lais qui y met des tables de mas­sage. Des 14 joueurs cou­chés sur la feuille de match, “seule­ment trois de­vien­dront des op­tions se­con­daires”

pour le reste de la sai­son se­lon Lozano. “Il fai­sait un temps de chien, se rap­pelle

Fau­chatre. Je me sou­viens du ma­na­ger gé­né­ral de Ca­lais, qui fu­mait un gros bar­reau de chaise, et qui avait lais­sé son ci­gare dans l’herbe. On a une oc­ca­sion en dé­but de match par notre ca­pi­taine, mais le gar­dien de Ca­lais re­pousse et en­suite... ter­mi­né. Ca­lais avait trop de vi­tesse dans son jeu pour nous. Il y avait dé­jà 5-0 à la mi-temps et ils en mettent cinq autres en se­conde pé­riode. Ça reste notre meilleur par­cours en Coupe de France. C’est la der­nière an­née où nous sommes res­tés en D1 dé­par­te­men­tale. Là, au­jourd’hui, on est pre­miers en pro­mo­tion de pre­mière, et on compte bien mon­ter.” Par chance, quel­qu’un a même fil­mé la ren­contre. Et le pré­sident Fau­chatre a bien su le mon­nayer aux mé­dias pa­ri­siens in­té­res­sés: “J’ai né­go­cié une in­vi­ta­tion des ga­mins du club sur le pla­teau de Té­lé­foot.” Et en­tre­te­nir aus­si la part de lé­gende ap­par­te­nant dé­sor­mais à Cam­pagne comme pre­mier ad­ver­saire en Coupe de France de ce Ca­lais 2000: “J’ac­cep­tais tou­jours des jour­na­listes chez moi, à re­gar­der chaque nou­veau match de Ca­lais. Comme ça, ils avaient tou­jours leur su­jet ‘Là où tout a com­men­cé’...”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.