LE PRIX SFC DE L’ÉQUIPE DE L’AN­NÉE EST AT­TRI­BUÉ AU…

So Foot Club - - AWARDS SO FOOT CLUB 2017 -

REAL MA­DRID

Cham­pion d’Espagne et pre­mière équipe à avoir conser­vé la Ligue des cham­pions de­puis le lan­ce­ment de la nou­velle for­mule en 2009, la Mai­son-Blanche suc­cède ain­si à l’AC Mi­lan d’Ar­ri­go Sac­chi dans les mé­moires eu­ro­péennes. Sa force? Sa sta­bi­li­té de­puis la no­mi­na­tion de Zi­né­dine Zi­dane à la tête de l’équipe pre­mière en 2016. En fi­nale de C1, le Real n’a fait qu’une bou­chée de la Ju­ven­tus, en lui mar­quant quatre buts alors qu’elle n’en avait en­cais­sé que trois de­puis le dé­but de la com­pé­ti­tion. Zi­zou et ses Blan­cos ont éga­le­ment rem­por­té dans la fou­lée la Su­per­coupe d’Eu­rope contre Man­ches­ter Uni­ted (2-1) et la Su­per­coupe d’Espagne contre le Bar­ça (5-1 score cu­mu­lé). Quatre trophées en 2017, et peut-être un cin­quième avec la Coupe du monde des clubs au mois de dé­cembre. Avec tout ça, on peut ai­sé­ment par­don­ner aux Ma­dri­lènes leur pe­tit coup de moins bien de­puis fin sep­tembre…

GRÊ­MIO FBPA

Si la sai­son de Grê­mio de­vait être ré­su­mée en un mot, ce se­rait

“ré­gu­la­ri­té”. Deuxième de son cham­pion­nat na­tio­nal der­rière l’in­tou­chable Co­rin­thians, le club is­su de Por­to Alegre s’est sur­tout dis­tin­gué au ni­veau conti­nen­tal, où le Tri­co­lor em­poche la troi­sième Co­pa Li­ber­ta­dores de son his­toire. Fa­cile lea­der de sa poule, le club for­ma­teur de Ro­nal­din­ho a éli­mi­né en phase di­recte Go­doy Cruz (1-0, 2-1), Bo­ta­fo­go (0-0, 1-0), les Équa­to­riens du Bar­ce­lo­na SC (3-0, 0-1) et pour fi­nir Lanús en fi­nale (vic­toire 3-1 sur l’en­semble des deux matchs). Bu­teur de son équipe avec 6 pions en 13 matchs dans la com­pé­ti­tion reine, l’an­cien Mont­pel­lié­rain Lu­cas Bar­rios peut sor­tir le cham­pagne.

L’AS MO­NA­CO

S’il y a bien une équipe que l’on n’at­ten­dait pas à un tel ni­veau, c’est l’AS Mo­na­co. Avec toutes ses stars, le Pa­ris SaintGer­main était le grand fa­vo­ri de la Ligue 1 la sai­son der­nière. Mais ce que le PSG n’avait pas pré­vu, c’est le très haut ni­veau de plu­sieurs élé­ments mo­né­gasques: l’axe cen­tral Ka­mil Glik-Je­mer­son, la fu­sée Ben­ja­min Men­dy, le ré­gu­la­teur Fa­bin­ho, le co­losse Tié­moué Ba­kayo­ko, le mé­tro­nome Ber­nar­do Sil­va, le tueur Fal­cao et, bien en­ten­du, le sur­doué Ky­lian Mbap­pé. Cerise sur le gâ­teau après avoir dé­trô­né le PSG qua­druple cham­pion de France en titre: le Ro­cher s’est ar­rê­té en de­mi-fi­nale de Ligue des cham­pions, bat­tue par la Juve. En France comme en Eu­rope, ce Mo­na­co-là au­ra lais­sé de bien beaux sou­ve­nirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.