Groupe E: Bré­sil, Suisse, Ser­bie, Cos­ta Ri­ca

So Foot Club - - SOMMAIRE -

Un ar­tiste n’a d’en­ga­ge­ment qu’avec son art. Quand Ney­mar entre sur un ter­rain, il a presque tou­jours en­vie de briller et

de ga­gner.” Les mots de Tostão, vain­queur du Mon­dial 1970 avec le Bré­sil, ap­pa­raissent comme un rap­pel dans tout le brou­ha­ha am­biant au­tour de Ney­mar. De­puis son ar­ri­vée en France, beau­coup at­tendent qu’il chute, au point d’en ou­blier quel joueur hors norme il est. Car avant d’être une su­per­star du show-biz, Ney­mar est d’abord un splen­dide joueur de foot­ball. Au- de­là de ses sta­tis­tiques ( 53 pions en 83 sé­lec­tions avec la Se­le­ção), l’in­fluence qu’il peut avoir sur le jeu est rare. Il est l’un des seuls, avec Mes­si et Cris­tia­no, à pou­voir faire bas­cu­ler le cours d’une ren­contre. En Rus­sie, il ar­rive plus ma­ture qu’il y a quatre ans, et tous les espoirs ne re­po­se­ront pas for­cé­ment sur lui. Un cadre idéal pour re­joindre dé­fi­ni­ti­ve­ment Tostão et les autres au pan­théon du foot­ball bré­si­lien. PAR AN­DREA CHAZY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.