6. Jo­han Cruyff

So Foot Club - - NEWS - SCW

PAYS- BAS

Ca­pi­taine d'une sé­lec­tion blin­dée de ta­lent, Cruyff est le lea­der de ces Oranje mé­ca­niques, dont le foot­ball to­tal étouffe lit­té­ra­le­ment l'ad­ver­saire. Un pre­mier tour bien gé­ré, puis deux dé­mons­tra­tions, 4-0 contre l'Ar­gen­tine, 2-0 face au Bré­sil, avec un but de Jo­han à chaque fois. En fi­nale, Cruyff, op­po­sé à l'Al­le­magne du Kai­ser Franz Be­cken­bauer, n'a pas le temps. Dès la pre­mière mi­nute du match, il est fau­ché par der­rière en pleine sur­face. Pe­nal­ty et 1-0 pour les Pays-Bas, qui vont pour­tant perdre cette ren­contre, et une Coupe du monde qui leur sem­blait pro­mise. En 1978, ils échoue­ront à nou­veau en fi­nale, à nou­veau contre l'Al­le­magne, mais sans Cruyff. Si on pense à l'époque que son ab­sence est une contes­ta­tion contre la dic­ta­ture qui sé­vit alors en Ar­gen­tine, on ap­pren­dra plus tard qu'il fut vic­time d'un cam­brio­lage, quelques se­maines au­pa­ra­vant, à son do­mi­cile ca­ta­lan.

“J’ai eu un fu­sil poin­té sur ma tête, j’ai été li­go­té, ma femme a aus­si été li­go­tée, et mes en­fants étaient pré­sents. Il y a des mo­ments où d’autres va­leurs priment dans la vie.” La sienne, Jo­han l'a to­ta­le­ment consa­crée au foot­ball, im­po­sant son style au FC Bar­ce­lone, qui l'im­po­sa en­suite au monde en­tier.

Coupe du monde 1974 (fi­nale)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.