18. Ri­ve­li­no

So Foot Club - - NEWS - EK

BRÉ­SIL

“En­fant, j’as­sis­tais aux matchs du Bré­sil. Pe­lé par­tait d’un cô­té et je n’y prê­tais au­cune at­ten­tion. Tout ce qui m’im­por­tait, c’était de scru­ter l’autre cô­té, où évo­luait Ri­ve­li­no. Il était tout ce que je vou­lais être comme joueur de foot­ball. Je trou­vais ça ma­gni­fique.” Qui par­lait ain­si? Die­go Ma­ra­do­na, autre bon gau­cher ma­nieur de bal­lon s'il en est... Re­gar­dez des images de Ri­ve­li­no sur You­tube, et vous pen­se­rez à Ma­ra­do­na. Ro­ber­to Ri­vel­li­no dit Ri­ve­li­no, avec un L en moins, pé­nètre la Se­le­ção pour la pre­mière fois à 19 ans. Le gau­cher mous­ta­chu joue­ra trois Coupe du monde, et se­ra cham­pion du monde avec le Bré­sil 1970, le meilleur Bré­sil de tous les temps. La meilleure équipe de tous les temps? Très fort tech­ni­que­ment, for­cé­ment, le mi­lieu de ter­rain était un très bon pas­seur, un gros ti­reur de coup franc, et sur­tout l'un des pre­miers à po­pu­la­ri­ser la vir­gule, 30 ans avant Ro­nal­do ou Ro­nal­dih­no. Il en cla­que­ra même une sui­vie d'un pe­tit pont lors de la fi­nale en 1970 contre l'Ita­lie. Pour le plus grand plai­sir du pe­tit Die­go Ma­ra­do­na.

Coupe du monde 1970 (vain­queur), 1974 (de­mi-fi­nales), 1978 (de­mi-fi­nales)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.