36. Hris­to Stoi­ch­kov

BUL­GA­RIE

So Foot Club - - NEWS - MA

Hris­to Stoi­ch­kov était un pro­vo­ca­teur, sur et en de­hors des ter­rains, mais sur­tout un at­ta­quant de gé­nie. Sa car­rière en sé­lec­tion dé­bute à la fin des an­nées 1980. Do­té d'une belle tech­nique et d'une in­tel­li­gence de jeu su­pé­rieure à la moyenne, Stoi­ch­kov est ac­com­pa­gné par des joueurs de grande qua­li­té comme Bo­ri­slav Mi­khai­lov, ou en­core Emil Kos­ta­di­nov, le bour­reau de l'équipe de France lors de la phase qua­li­fi­ca­tive de la Coupe du monde 1994. Lors de ce Mon­dial aux USA, les Bul­gares réa­lisent un énorme tour­noi. Après un pre­mier match com­plè­te­ment ra­té face au Nigeria (0-3), la Bul­ga­rie tor­pille la Grèce (4-0) et l'em­porte face à l'Ar­gen­tine (2-0). Au­teur de trois buts dans cette phase de poules, Stoi­ch­kov mar­que­ra le reste de la com­pé­ti­tion de son em­preinte. Un but en hui­tièmes face au Mexique. Et un autre but en quarts, pour ai­der sa Bul­ga­rie, me­née au score, à ren­ver­ser le te­nant du titre, l'Al­le­magne. Mal­gré un autre but de leur star, le par­cours des Bul­gares s'ar­rête aux portes de la fi­nale, face à l'Ita­lie (2-1). L'at­ta­quant du FC Bar­ce­lone fi­nit meilleur bu­teur de la com­pé­ti­tion avec six réa­li­sa­tions et est élu Bal­lon d'or en fin d'an­née. Quatre ans plus tard, il se qua­li­fie pour la Coupe du monde 1998. Cette fois-ci, la Bul­ga­rie est pi­teu­se­ment éli­mi­née dès la phase de groupes, n'ob­te­nant qu'un pe­tit point et n'ins­cri­vant qu'un but. Ce ter­rible échec pous­se­ra Hris­to Stoi­ch­kov à prendre sa re­traite in­ter­na­tio­nale quelques mois plus tard.

Coupe du monde 1994 (de­mi-fi­nales), 1998 (pre­mier tour)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.