Ra­pi­do.

So Foot - - SOMMAIRE -

Le Troyen Er­win Ze­laz­ny ré­pond à toutes sortes de ques­tions dé­biles et exis­ten­tielles.

“Le 110 m haies, c’est un peu se com­pli­quer la vie pour rien, non?”

La cuis­son d’un faux-fi­let est-elle ré­ser­vée aux gar­diens? Elle est conseillée aux gar­diens, mais c’est mieux pour un at­ta­quant. Je m’ex­plique: le gar­dien se­ra dos à son faux-fi­let, alors que l’at­ta­quant lui fe­ra face. Il au­ra plus de fa­ci­li­té à doser une bonne cuis­son. Pour­quoi les cendres de Paul le poulpe n’ont-elles pas été

dis­per­sées en mer? Per­son­nel­le­ment, j’au­rais été pour les ver­ser en mon­tagne, à l’op­po­sé de son ha­bi­tat na­tu­rel. Je pense que ça lui au­rait plu. Qu’est-ce que tu penses du 110 m haies?

C’est un peu se com­pli­quer la vie pour rien, non? Com­ment re­con­naît-on un ar­bitre d’une

ar­bitre? Tout dé­pend du cô­té du­quel tu re­gardes: de face ou de dos. Il y a un cô­té ou tu peux dis­tin­guer cer­taines choses… Tu ar­rives à gar­der les yeux ou­verts quand

tu éter­nues? Je n’ai ja­mais es­sayé mais je sais que na­tu­rel­le­ment je n’y ar­ri­ve­rai pas.

Ça sent quoi, l’in­té­rieur d’un gant à la fin d’un match? Il peut y avoir une odeur de vic­toire ou une odeur amère, tout dé­pend de la per­for­mance. Mais ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable.

À quoi ça sert de don­ner un pré­nom à nos en­fants s’ils

fi­nissent tous par s’ap­pe­ler “gros”? À rien. C’est “gros”, “frère” ou “fré­rot”, donc fau­drait peut-être ar­rê­ter et leur don­ner des nu­mé­ros, ce se­rait pas mal. Ou bien “gros 1”, “gros 2”… Ce se­rait jouable aus­si.

Les gens qui de­mandent “tu me dis stop, hein?”, ils

manquent de confiance en eux? Je pense plu­tôt que c’est de la ra­di­ne­rie, en es­pé­rant que tu ré­pondes “stop” ra­pi­de­ment pour évi­ter de trop ver­ser. Quand tu me verses un verre de so­da, tu me le verses jus­qu’au bout! Plu­tôt cuillère ou cou­teau pour éta­ler ton

Nu­tel­la? Je n’aime pas le Nu­tel­la, mais pour éta­ler ma confi­ture, je suis team cou­teau. Qu’est-ce qui ef­fraie la pie quand elle voit

un CD ac­cro­ché à une branche d’arbre? La cou­leur du CD peut être ef­frayante. En tout cas, moi, ce qui m’ef­fraie, c’est les CD de Lin­kin Park. Quelle est la bonne épais­seur pour un car­pac­cio de saint

jacques? Je n’en raf­fole pas, donc on va dire comme un CD de Lin­kin Park. gPAR THÉO DENMAT / PHO­TO: PANORAMIC

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.