édi­to

So Foot - - ÉDITO - ME

Se­lon une étude ré­cente de l’Ifop, 16 % des Fran­çais pensent que l’homme n’a ja­mais mar­ché sur la lune. Si ça avait été le cas, le dra­peau amé­ri­cain n’au­rait ja­mais pu flot­ter puis­qu’il n’y a pas d’at­mo­sphère dans l’es­pace. 29 % d’entre eux es­timent éga­le­ment que le Pen­ta­gone était in­for­mé des at­ten­tats du 11-Sep­tembre mais qu’il a dé­li­bé­ré­ment lais­sé faire Ben La­den pour jus­ti­fier l’in­va­sion de l’Af­gha­nis­tan. Le pé­trole, tout ça. Si­non, 32 % des Fran­çais es­timent que le vi­rus du si­da a été créé en la­bo­ra­toire puis tes­té sur la po­pu­la­tion afri­caine avant de se ré­pandre à tra­vers le monde. Sû­re­ment pour que Line Re­naud res­sorte du pla­card tous les ans, au mo­ment du Si­dac­tion. Pour 18 % des Fran­çais, Dieu a aus­si créé l’homme et la terre il y a moins de 10 000 ans. Le big bang, c’est dans la tête! Et puis de toute fa­çon, la Terre est plate. C’est en tout cas ce que sou­tiennent 9 % des Fran­çais. Ceux-là savent qu’on nous ment. Et la der­nière vague de re­mon­ta­das bi­zarres l’a en­core prou­vé. VAR ou pas, ce n’est pas de­main la veille qu’il y au­ra un ar­bi­trage dé­fa­vo­rable contre les gros clubs eu­ro­péens, no­tam­ment es­pa­gnols. Car de­puis que la Chine s’est mise au foot­ball, l’UEFA ne peut plus se per­mettre de perdre un mil­liard de clients… Bref, ce monde n’est que conspi­ra­tions et com­plots. Seul pe­tit mo­tif d’es­poir: s’ima­gi­ner Tu­pac en train de si­ro­ter de sa­vou­reux cock­tails sur une île dé­serte avec Mi­chael Jack­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.