1978: abat­te­ment fis­cal et phy­sique

So Foot - - DOSSIER -

LIEU: LE TOU­QUET, DU 15 AU 20 MAI. AL­TI­TUDE: 5 MÈTRES. RÉ­SUL­TAT: PRE­MIER TOUR (1 VIC­TOIRE, 2 DÉ­FAITES).

Pour les Bleus, le mon­dial ar­gen­tin n'au­rait ja­mais dû se pré­pa­rer de­puis le centre de tha­las­so­thé­ra­pie du Tou­quet, mais de­puis le Camp des Loges. Sauf que lors d'un pré­cé­dent ras­sem­ble­ment à Saint-Ger­mai­nen-Laye, Di­dier Six, au re­tour d'une pe­tite vi­rée noc­turne sur Pa­ris, plante “la voi­ture du cui­si­nier ou d’un des ser­veurs de l’hô­tel”, hé­site Ma­rius Tré­sor. “Il n’avait pas fait la tour­née des grands-ducs non plus hein, dé­fend le li­be­ro Ch­ris­tian Lo­pez. On était al­lés boire un coup, tout sim­ple­ment.” Sou­cieux d'éloi­gner ses gars des ten­ta­tions pa­ri­siennes avant le dé­part vers l'Ar­gen­tine, Hi­dal­go dé­mé­nage la pré­pa­ra­tion vers la bien nom­mée “Ar­ca­chon du Nord”, où la dé­lé­ga­tion tri­co­lore pro­fi­te­ra du pas­sage à leur hô­tel du mi­nistre des Sports, Jean-Pierre Sois­son, pour cau­ser fis­ca­li­té. “Il nous avait de­man­dé nos pro­blèmes, en tant que spor­tifs de haut ni­veau, ex­plique Jean Pe­tit. On lui avait par­lé de la pro­blé­ma­tique des car­rières courtes et de notre sou­hait de bé­né­fi­cier d’un abat­te­ment fis­cal, comme ce­lui ac­cor­dé aux ar­tistes par exemple. On était loin de ga­gner au­tant que les foot­bal­leurs d’au­jourd’hui et on pre­nait quand même plein pot au ni­veau des im­pôts à l’époque.” Sans sur­prise, la classe moyenne est éli­mi­née dès le pre­mier tour du mon­dial.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.