1998: la vraie chan­son de France 98

So Foot - - DOSSIER -

LIEU: TIGNES, DU 11 AU 16 MAI. AL­TI­TUDE: 2000 MÈTRES. RÉ­SUL­TAT: VAIN­QUEUR (6 VIC­TOIRES, 1 NUL).

Ils ne sont pas là pour chaus­ser les cram­pons. De toute fa­çon, le ter­rain de foot de Tignes, tout juste dé­nei­gé, est “jaune et boueux”, sou­rit Ai­mé Jac­quet. Oxy­gé­na­tion, ré­cu­pé­ra­tion et pe­tits jeux, dont une balle aux pri­son­niers en gym­nase, oc­cu­pe­ront ces jour­nées d'al­ti­tude. Ce que la lé­gende omet sur­tout de ra­con­ter, c'est que c'est en Sa­voie que les Bleus trouvent leur hymne, le vrai, pas le I Will Sur­vive re­mixé par le Hermes House Band. Ce 14 mai au ma­tin, les Fran­çais partent pour une rando de quinze bornes entre Tignes et Sainte-Foy-Ta­ren­taise, dans un sec­teur où “ont été tour­nés Les Bron­zés font du ski”, croit sa­voir Jac­quet. Après trois heures de marche, les Bleus dé­jeunent à La Mai­son à co­lonnes, un cha­let-res­tau­rant avec ter­rasse pa­no­ra­mique sur le mont Pour­ri. Du­rant le re­pas, un dé­nom­mé Pa­trick Donche-Gay, mo­ni­teur de l'ESF, pro­pose de leur chan­ter, “un titre écrit par ses soins”. “Entre un suc­cès de Fer­rat et un blues amé­ri­cain”, dixit Jac­quet. Le len­de­main, Hen­ri Émile de­mande à Pa­trick de re­ve­nir la chan­ter lors du dé­jeu­ner à l'hô­tel Mon­ta­na de Tignes, lieu de ré­si­dence des Bleus. Puis après France-Da­ne­mark, à Lyon, le 24 juin. “C’était mé­lo­dieux et plein d’émo­tions, va­lide Jac­quet. Nous avons été sous le charme.” Avis aux mé­lo­manes: “À vous l’équipe des Bleus / De la part de tous les pulls rouges / Le blanc de nos neiges dans les yeux / Trois cou­leurs pour l’es­poir de ga­gner. (…) Sa­lut les Bleus, sa­lut la France! / À toutes tes dif­fé­rences / Qui sont nos chances / Sa­lut la France!” Mouais, fi­na­le­ment, c'était pas si mal le Hermes House Band.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.