Stop aux na­mas­té avec les mains pour dire mer­ci

Society (France) - - ARNAQUE -

Paul Fort l’écri­vait: si tous les gars du monde mar­chaient main dans la main, le bon­heur se­rait pour de­main. Paul Fort avait rai­son. Si tous les gars du monde mar­chaient main dans la main, les gars au­raient les mains prises. Et un monde aux mains prises, c’est un monde ga­ran­ti sans na­mas­té d’ar­tiste. Un monde meilleur.

Plu­sieurs choses: 1) nous n’avons, en soi, rien ni contre le na­mas­té ni contre les ar­tistes. Ou plu­tôt nous n’avions rien. Car 2) na­mas­té ne veut pas dire “mer­ci”. N’en dé­plaise aux Ju­lien Do­ré de cette Terre qui le hi­jackent quo­ti­dien­ne­ment pour ex­pri­mer tout à la fois la pro­ver­biale sa­gesse du sal­tim­banque et ses ef­forts pour se mettre au ni­veau d’un pu­blic in­ca­pable de faire lui-même la moi­tié du che­min. Fi­ni le “je sa­lue le di­vin qui est en vous”, le na­mas­té des pla­teaux té­lé se tra­duit dé­sor­mais par: “Moi, ar­tiste en pro­mo à la spi­ri­tua­li­té épaisse comme mon DVD de Sept ans au Ti­bet, avoir as­sez hu­mi­li­té pour res­pec­ter toi pe­tit bout de rien.”

Car en­fin qu’est ce que ce na­mas­té avec les mains, si­non un er­satz de man bun ac­ces­sible aux chauves? N’y a-t-il vrai­ment au­cun moyen plus ef­fi­cace pour at­tra­per cette mouche? Et en­fin, vous al­lez le man­ger en­tiè­re­ment, ce gros me­lon?

Sa­lueurs, sa­lués, en­semble, ôtons ce geste simple comme bon­jour des mains de ces in­sup­por­tables jus­qu’au boud­dhistes.

Nos pro­po­si­tions:

✓ Lan­ce­ment d’une marque de thés et in­fu­sions nom­mée Na­mas Thés, de fa­çon à créer la confu­sion dans les es­prits quand ce mot est pro­non­cé (avouez que c’est ha­bile).

✓ Créa­tion du feed “Na­mas­té” sur le site Éga­li­té et Ré­con­ci­lia­tion pour ex­pli­quer le rap­port entre la po­si­tion des mains, for­mant un tri­angle, et les Il­lu­mi­na­ti, ce pe­tit groupe de qui­dams qui tirent les fi­celles du monde.

✓ Fi­nan­ce­ment d’une étude sé­rieuse qui met­tra en cor­ré­la­tion les ar­tistes pas­sant au na­mas­té et leur courbe de car­rière, pour en­fin prou­ver que le pic de suc­cès se si­tue sys­té­ma­ti­que­ment un peu avant le pre­mier na­mas­té.

Ont dé­jà si­gné la pé­ti­tion:

Ro­bert Na­mias, Mis­ter T, Vald, Élie Ki­kou, Ma­nu Tchao, Bret Eas­ton Hel­lo, Mo­ha­med Sa­lut et 9 876 autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.