STOP AUX PHO­TOS D’ÉCRI­VAIN(E) EN QUA­TRIÈME DE COU­VER­TURE

Society (France) - - ENTRETIEN -

C’est un vi­sage tout ce qu’il y a de plus ba­nal, lé­gè­re­ment tour­né vers la droite. Sur un fond aux teintes douces, il semble se de­man­der quelle at­ti­tude adop­ter pour évi­ter de res­sem­bler à ce­lui qui hé­si­te­rait sur l’at­ti­tude à adop­ter. Il sou­rit –pas trop sur­tout, ouh là non!– et mâ­chouille l’une des branches co­lo­rées de ses lu­nettes. Son re­gard, dans le vague, af­fiche une neu­tra­li­té bien­veillante dans l’es­poir vain d’avoir l’air in­tel­li­gent, mys­té­rieux, ou à dé­faut pas trop con. C’est une pho­to d’écri­vain(e)-type. Elle a po­sé ses va­lises ba­lourdes sur la qua­trième de cou­ver­ture du livre que vous al­liez ache­ter, aux cô­tés d’un ra­pide ré­su­mé et d’une bio­gra­phie écrite à la troi­sième per­sonne par l’au­teur(e) lui(elle)-même. Vous n’avez au­cune idée de l’ob­jet pré­cis de sa dé­ran­geante pré­sence. Sous-dis­ci­pline de la pho­to­gra­phie qui hisse l’art du ra­tage à des ni­veaux olym­piques, la pho­to d’écri­vain(e) ha­bille les livres comme Ka­nye West les man­ne­quins: ri­di­cu­le­ment. Elle ajoute à l’an­goisse pour­tant dé­jà consé­quente de voir dé­bou­ler, à chaque ren­trée lit­té­raire, le nou­vel Amé­lie No­thomb celle de voir dé­bou­ler la nou­velle pho­to pro­mo d’amé­lie No­thomb. Sa qua­li­té tu­toie les plus grands cli­chés de can­di­dats Chasse, pêche, na­ture et tra­di­tions à l’élec­tion pré­si­den­tielle. Tout ce­la pour un ni­veau d’uti­li­té digne d’une ins­crip­tion à Pôle em­ploi. Car en­fin, qu’est-ce qu’une pho­to d’écri­vain(e) en qua­trième de cou­ver­ture si­non une preuve sup­plé­men­taire que le ri­di­cule ne tue pas? Ces por­traits sont-ils pris sur un ba­teau pour que le su­jet ait sys­té­ma­ti­que­ment la tête pen­chée et le re­gard qui scrute l’ho­ri­zon? Et sur­tout, vous vou­lez vrai­ment que l’on sache que c’est vous, l’au­teur(e) de ce tor­chon? Lec­trices, lec­teurs, en­semble, ren­voyons ces pho­tos de classe sans classe aux ou­bliettes de la lit­té­ra­ture.

NOS PRO­PO­SI­TIONS

À l’ins­tar du CV ano­nyme, mise en place, en ver­tu d’une vo­lon­té de non-dis­cri­mi­na­tion dans une so­cié­té tou­jours prompte à sé­lec­tion­ner au fa­ciès, du livre ano­nyme, sans pho­to et éven­tuel­le­ment sans nom d’au­teur(e). Voire sans texte. Créa­tion d’une banque de pho­tos gra­tuites com­pre­nant uni­que­ment des por­traits non gê­nants d’hommes et de femmes, de fa­çon à pro­po­ser une al­ter­na­tive de qua­li­té au phy­sique des au­teur(e)s, four­nie par des pro­fes­sion­nels de la pose. Créa­tion du Gon­court sans pho­to d’écri­vain, ré­com­pen­sant le meilleur livre sans pho­to d’écri­vain en qua­trième de cou­ver­ture.

Ont dé­jà si­gné la pé­ti­tion:

Ro­man Polanski, Christine Bou­quin, Hen­ri Pa­pier, Jean-paul Couve et 65 470 autres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.