Na­po­léon et la ma­chine in­fer­nale

Society (France) - - MISTER FRISE -

Le 3 ni­vôse an IX –24 dé­cembre 1800– à 19h, Na­po­léon Bo­na­parte se laisse convaincre par Jo­sé­phine d’al­ler à l’opé­ra. Épui­sé, il s’en­dort dans son car­rosse. Sa femme, sa belle-fille et sa soeur le suivent dans une autre di­li­gence. De­puis une se­maine, trois roya­listes, Car­bon, Li­moë­lan et Saint-ré­geant, tra­vaillent à la concep­tion d’une “ma­chine in­fer­nale” qui vien­drait à bout de l’em­pe­reur. Le dis­po­si­tif en ques­tion? Un grand ton­neau de vin rem­pli de poudre à ca­non, dis­si­mu­lé dans la char­rette d’un che­val. L’ex­plo­sion, dé­clen­chée trop tar­di­ve­ment, fe­ra 22 morts et une cen­taine de bles­sés. Na­po­léon, qui s’en est sor­ti in­demne, ar­ri­ve­ra à l’heure à l’opé­ra.

1800s

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.