BYE BYE DA­VID­SON BON­JOUR AN­DRÉ BESTER

Sports Auvergne - - Stade Aurillacois -

L’his­toire d’amour entre Je­re­my Da­vid­son et le Stade Au­rilla­cois est ter­mi­née. Après six belles an­nées pas­sées aux cô­tés de Thier­ry Peu­chles­trade aux com­mandes du club pré­si­dé par Ch­ris­tian Millette, le tech­ni­cien ir­lan­dais va quit­ter son co­con can­ta­lien pour al­ler s’es­sayer en Top 14 sur le banc de Bor­deaux-bègles où il s’oc­cu­pe­ra des avants dans le staff di­ri­gé par Jacques Bru­nel. Obli­gé de mettre un terme à sa car­rière de joueur pré­ma­tu­ré­ment suite à une bles­sure aux li­ga­ments croi­sés d’un ge­nou en 2003 à seule­ment 29 ans, le deuxième ligne in­ter­na­tio­nal (32 sé­lec­tions) pas­sé par l’ul­ster, les Lon­don Irish et Castres a connu un dé­but de car­rière d’en­traî­neur ful­gu­rant. Après quatre sai­sons à Dun­gan­non, son club d’ori­gine, Je­re­my Da­vid­son avait dé­jà connu les joies du haut ni­veau à Castres puis à l’ul­ster avant de prendre en­core plus de res­pon­sa­bi­li­tés au Stade Au­rilla­cois en 2011. Ce­lui qui a dis­pu­té la coupe du Monde 1999 sous les cou­leurs de l’ir­lande en tant que joueur a per­mis au club can­ta­lien de fran­chir un cap en ap­por­tant tout son pro­fes­sion­na­lisme et toute son ex­per­tise au­tant dans le sec­teur de la mê­lée qu’en touche. Avec Thier­ry Peu­chles­trade, Je­re­my Da­vid­son a per­mis aux rouge et bleu d’al­ler jouer une de­mi­fi­nale à Brive en 2013 avant de frô­ler une mon­tée en Top 14 la sai­son der­nière (dé­faite 21-16 en fi­nale d’ac­ces­sion à Bor­deaux contre Bayonne). Après six longues an­nées de col­la­bo­ra­tion fruc­tueuses avec l’ir­lan­dais, c’est à An­dré Bester, l’un de ses proches, que le porte-dra­peau du Can­tal a confié son ave­nir. Le tech­ni­cien suda­fri­cain de 51 ans qui ar­ri­ve­ra en pro­ve­nance du CUS To­ri­no en Sé­rie B1 ita­lienne s’est en­ga­gé pour une sai­son dans le Can­tal et ten­te­ra de pour­suivre le tra­vail en­ga­gé par Da­vid­son après être pas­sé par Rot­te­rham en An­gle­terre, les Har­le­quins de Bel­fast, Bal­ly­me­na en Ir­lande Ro­vi­go en Ita­lie et les Gri­quas en Afrique du Sud. Grand spé­cia­liste de la mê­lée, An­dré Bester ne dé­barque pas en terre to­ta­le­ment in­con­nue puis­qu’il était dé­jà ve­nu à Au­rillac à plu­sieurs re­prises du­rant les deux der­nières an­nées pour faire bé­né­fi­cier le pack can­ta­lien de ses conseils. Ré­pu­té pour être un ex­cellent me­neur d’hommes du propre aveu de Je­re­my Da­vid­son, le Sud-afri­cain ren­con­tre­ra ses nou­velles troupes dans les pro­chains jours pour pré­pa­rer la re­prise de la Pro D2 pro­gram­mée le week-end des 18 et 19 août pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.