LA­TI­FA, LE COEUR AU COM­BAT

POR­TRAIT PASSIONNANT D’UNE FEMME SIN­GU­LIÈRE.

Studio Ciné Live - - Critiques - Thier­ry Cheze

ENTRE FIC­TION ET DO­CU, le coeur d’Oli­vier Peyon ba­lance. Alors il al­terne. Passe des Pe­tites va­cances à Comment j’ai dé­tes­té les maths et d’Une vie ailleurs à La­ti­fa. Avec un point com­mun: une sub­ti­li­té dans l’art de re­gar­der et d’écou­ter les autres. Une qua­li­té in­dis­pen­sable quand on dé­cide de ra­con­ter l’his­toire hors norme de cette mère dont la vie a bas­cu­lé en mars 2012, lorsque son fils mi­li­taire a été as­sas­si­né par Mo­ham­med Me­rah. Cet acte ter­ro­riste au­rait pu la cou­per du monde. Or il s’est pro­duit l’in­verse. Elle ne cesse de­puis de par­cou­rir la France et ra­conte son his­toire pour em­pê­cher d’autres Me­rah. Évi­tant le piège de la ba­nale ha­gio­gra­phie, Peyon et son co­réa­li­sa­teur dé­cor­tiquent re­mar­qua­ble­ment la fa­çon dont cette mu­sul­mane au dis­cours ré­pu­bli­cain puis­sant tente, sans ja­mais haus­ser la voix, de convaincre au­tant ces jeunes qui voient en Me­rah un hé­ros mar­tyr que ces « Français de souche » pour qui le mu­sul­man est par es­sence l’en­ne­mi. Avec ce pa­ra­doxe qu’en fai­sant bou­ger les choses loin de chez elle, elle en vient à dé­lais­ser sa fa­mille. Le tout sans voix off sur­ex­pli­ca­tive, tant le re­gard de La­ti­fa – dé­ter­mi­né ou per­du dans ses sou­ve­nirs – dit plus que mille mots.

D’Oli­vier Peyon et Cy­ril Bro­dy • 1 h 37

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.