CA­PI­TAINE SU­PERS­LIP

Studio Ciné Live - - Critiques - T.C.

DEUX CO­PAINS DE CM1 à l’ima­gi­na­tion fer­tile dé­cident d’hyp­no­ti­ser leur pro­vi­seur har­gneux pour le trans­for­mer en… Ca­pi­taine Su­pers­lip, du nom du per­son­nage de su­per­hé­ros gen­ti­ment bar­ré dont ils ont créé les aven­tures en BD. Plu­tôt in­ven­tif dans la forme de son ré­cit (écrit par Ni­cho­las Stol­ler, le réa­li­sa­teur de Nos pires voi­sins) et dans sa fa­çon de jouer avec dif­fé­rents types d’ani­ma­tion, ce film souffre d’avoir le cul entre deux chaises. Trop adulte jus­te­ment pour les plus jeunes, vite per­dus dans son se­cond et troi­sième de­gré. Et trop ga­min pour les adultes, tant il semble s’in­ter­dire d’al­ler vers un hu­mour plus trash par peur de perdre son jeune pu­blic en route. On est loin de Sau­sage Party !

De Da­vid So­ren • Avec la voix VO de Ke­vin Hart… • 1h56 • 4oc­tobre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.