Sam­ba( 2015)

Studio Ciné Live - - Actu -

Oli­vier Na­kache : On a conscience que notre ami­tié au­rait pu vo­ler en éclats après In­tou­chables. Éric To­le­da­no : En France, le suc­cès pa­raît tou­jours un peu sus­pect. Or, ce film nous a fait chan­ger d’éche­lon. Mais on a pu sa­vou­rer plei­ne­ment ce mo­ment unique jus­te­ment parce qu’on le vi­vait à deux. Donc la né­ces­si­té de conti­nuer à tra­vailler en­semble a tou­jours été là. Oli­vier Na­kache : Être à deux per­met aus­si de ne pas se lais­ser aveu­gler par les sol­li­ci­ta­tions qu’on re­çoit dans ces mo­ments-là. Et de bien choi­sir le film sui­vant. Éric To­le­da­no : On a ain­si été à deux doigts d’ac­cep­ter un film bri­tan­nique de Wor­king Title (4ma­riages et un en­ter­re­ment…) avec Dus­tin Hoff­man et Hugh Grant. Avant de pré­fé­rer conti­nuer sur notre voie. En ce sens, Sam­ba est un film écrit en ré­ac­tion à ce qui nous est ar­ri­vé : on a pro­fi­té des pro­jec­teurs bra­qués sur nous pour abor­der un su­jet qui nous te­nait à coeur, les sans-pa­piers, de­ve­nus simples va­riables d’ajus­te­ment éco­no­mique dans notre monde glo­ba­li­sé. Oli­vierNa­kache : Un su­jet qu’on avait en tête de­puis long­temps : au mo­ment de Tel­le­ment proches, on avait dé­jà écrit dix pages sur un homme en centre de ré­ten­tion. Éric To­le­da­no: Et le ha­sard a vou­lu que je me re­trouve à pe­tit-dé­jeu­ner à New York avec Mu­riel Cou­lin [réa­li­sa­trice, NDLR] qui m’ap­prend que sa soeur Delphine a écrit Sam­ba pour la France, un livre sur ce thème. On l’a donc adap­té avec elles. Sam­ba a aus­si été notre ma­nière de mon­trer à ceux qui étaient per­sua­dés qu’on al­lait faire une suite d’In­tou­chables qu’ils se trom­paient. On n’éprouve au­cun plai­sir à re­ve­nir sur un su­jet qu’on a dé­jà trai­té.

Le duo sur le tour­nage de Sam­ba, avec Omar Sy et Ta­har Ra­him

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.