Dou­ceur lu­mi­neuse

Ré­no­ver une mai­son sans chan­ger la confi­gu­ra­tion des pièces et en conser­vant le mo­bi­lier de fa­mille : tel fut le dé­fi re­le­vé par le ca­bi­net A3 De­si­gn. Ré­sul­tat : une nou­velle at­mo­sphère lu­mi­neuse et douce qui fait la tra­di­tion dans la mo­der­ni­té

Style Campagne - - Sommaire 2/2 - TEXTES : WILLY ABOU­LI­CAM PHO­TOS : RA­PHAËL MELKA

Les pro­prié­taires de cette mai­son de fa­mille si­tuée à Ober­nai, en Al­sace, dé­si­raient chan­ger de cadre sans faire table rase du pas­sé. Les car­re­lages des sols et la confi­gu­ra­tion des pièces de­vaient être conser­vés, ain­si que cer­tains meubles de fa­mille. Ces der­niers étaient en bois mas­sif tein­té en to­na­li­tés sombres. Les mêmes teintes d’es­sences fon­cées se re­trou­vaient sur l’en­semble des boi­se­ries, ain­si que les poutres ap­pa­rentes du pla­fond. Pour l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur, il fal­lait donc trou­ver des so­lu­tions pour faire en­trer la lu­mière en jouant sur un nombre li­mi­té de va­riables : les re­vê­te­ments des murs, les tis­sus d’ameu­ble­ment, quelques meubles nou­veaux, des lu­mi­naires et sur­tout la ré­no­va­tion des meubles an­ciens à conser­ver.

Les clients sou­hai­taient s’orien­ter vers une dé­co­ra­tion de charme, avec des har­mo­nies de cou­leurs douces et lu­mi­neuses. L’agence d’ar­chi­tec­ture A3 De­si­gn mo­bi­li­sée pour le pro­jet a mi­sé sur des to­na­li­tés pas­tel : gris doux et beiges clairs.

Toutes les pein­tures mu­rales ont ain­si été re­faites, ain­si que celles des huis­se­ries. Ces der­nières, comme tous les élé­ments en bois sombre du mo­bi­lier, mais aus­si la pen­dule ont su­bi un dé­ca­page com­plet avant d’être re­peintes dans les cou­leurs claires choi­sies aus­si en ac­cord avec celle du car­re­lage du sé­jour. Cette grande pièce a bé­né­fi­cié d’un sur­croît de lu­mière grâce au rem­pla­ce­ment des baies vi­trées. Au pas­sage, la mai­son a net­te­ment amé­lio­ré son confort cli­ma­tique grâce aux nou­veaux vi­trages et à l’ins­tal­la­tion d’un nou­veau poêle à bois.

L’an­cien ca­na­pé et les fau­teuils ont été éga­le­ment rem­pla­cés par des mo­dèles aux lignes plus contem­po­raines, tout comme les ri­deaux et les lu­mi­naires.

La pen­dule, les tables et quelques fau­teuils en bois re­peints en beige ont to­ta­le­ment per­du leur as­pect vieillot pour s’in­té­grer fa­ci­le­ment dans un in­té­rieur ac­cueillant dé­sor­mais des styles d’hier et d’au­jourd’hui.

Ce trai­te­ment ap­pli­qué aux fa­çades des meubles de la cui­sine pro­duit le même ef­fet qu’un re­nou­vel­le­ment to­tal de la pièce.

Dans la chambre, le vieux lit et l’ar­moire sont à peine re­con­nais­sables : une la­sure beige leur confère une dou­ceur lu­mi­neuse et met en va­leur leurs dé­co­ra­tions tra­di­tion­nelles. Les murs ont per­du leur ta­pis­se­rie et le sol a été cou­vert d’un par­quet du même ton que les meubles.

L’en­semble de la mai­son semble avoir re­trou­vé une jeu­nesse lu­mi­neuse, où les élé­ments du pas­sé et du pré­sent co­ha­bitent en par­faite har­mo­nie. ◆

La pers­pec­tive de la salle de sé­jour et l’en­trée de la cui­sine. Dans cette der­nière, les poutres ont été lais­sées dans leur cou­leur d’ori­gine.

Le raf­fi­ne­ment d’une am­biance gît dans les dé­tails... Quelques ac­ces­soires bien choi­sis com­plètent l’am­biance cam­pa­gnarde chic.

Une nou­velle pein­ture sur les murs, et sur­tout une ré­fec­tion com­plète de toutes les fa­çades meubles de ran­ge­ment ont to­ta­le­ment trans­for­mé la cui­sine.

Dans la chambre à cou­cher, la dé­co­ra­tion reste dans un style charme, avec des har­mo­nies de beiges et de vieux rose qui créent une at­mo­sphère très douce. Le mo­bi­lier de fa­mille a là aus­si été dé­ca­pé et re­peint dans des tons beiges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.