En Pro­vence

Style Campagne - - Sommaire 2/2 - TEXTES : SO­FIA KA­CEM PHO­TOS : VIL­LA DE LORGUES

La Vil­la de Lorgues

Der­rière la fa­çade presque ba­nale d’une mai­son de village se cache un hô­tel par­ti­cu­lier, bap­ti­sé La Vil­la de Lorgues. Lorsque la porte d’en­trée s’ouvre, les in­vi­tés dé­couvrent une im­mense cage d’es­ca­lier avec des portes XVIIIE, des hauts pla­fonds, du vo­lume. Une très belle sur­prise !

Clau­die et son ma­ri sont im­mé­dia­te­ment tom­bés sous le charme de cette ma­gni­fique de­meure et ont dé­ci­dé de la par­ta­ger avec leurs vi­si­teurs le temps d’un sé­jour pla­cé sous le signe de l’au­then­ti­ci­té et de la re­laxa­tion.

An­cien­ne­ment résidence d’été de l’evêque de Fré­jus, cette mai­son a tout de suite conquis Clau­die qui cher­chait une mai­son pour en faire une étape de charme et de bien- être. La ver­rière d’époque qui crée une conti­nui­té entre l’in­té­rieur et l’extérieur, le bois clair qui ha­bille le bas­sin, elle a su dé­ce­ler les in­nom­brables pe­tits dé­tails de la bâ­tisse et tout le po­ten­tiel qu’ils of­fraient.

Son ma­ri et elle ont donc ache­té la pro­prié­té en 2005 et ont im­mé­dia­te­ment en­ta­mé les tra­vaux. Des tra­vaux qui ont du­ré 3 ans et qui ont été réa­li­sés dans le res­pect de l’iden­ti­té des lieux.

Elec­tri­ci­té, plom­be­rie, chauf­fage… tout a été re­fait pour ga­ran­tir aux clients le confort mo­derne.

Les prio­ri­taires ont tou­te­fois conser­vé les vieux sols, les vielles portes per­met­tant ain­si à la mai­son de gar­der son vé­cu. Ré­sul­tat : le cave voû­tée, ma­té­riaux an­ciens et ser­rures d’époque cô­toient les équi­pe­ments mo­dernes et le SPA dans une par­faite har­mo­nie. Le mo­bi­lier an­cien, les cos­tumes et étoffes dis­po­sés çà et là ins­tallent une am­biance feu­trée et raf­fi­née.

Une mai­son, plu­sieurs iden­ti­tés

La vil­la de Lorgues pro­pose à ses vi­si­teurs 5 chambres dont cha­cune est ins­pi­rée d’un thème :

• La Co­quine, pla­cée sous le signe « éro­tisme XVIIIE » , avec son mi­roir au pla­fond et ses vieilles cartes pos­tales.

• La Bas­ti­dane, dé­co­rée dans la pure tra­di­tion pro­ven­çale. La salle de bain ou­verte ain­si que les Boi­se­ries et ser­rures du XVIIIE siècle ajoutent au charme de cette chambre.

• L’in­tem­po­relle, où se mêlent mo­der­ni­té et tra­di­tions.

• La Fa­vo­rite, où Clau­die a op­té pour un uni­vers co­coo­ning avec des aqua­relles ins­pi­rées du monde de la mode et de la par­fu­me­rie. La chambre se pare de ma­gni­fiques poutres ap­pa­rentes et d’un sol en vieux feuillets.

La mai­son sé­duit éga­le­ment ses in­vi­tés avec sa grande cave où ils peuvent dé­gus­ter un cru clas­sé de la ré­gion ain­si que par le Spa, épu­ré et raf­fi­né, vé­ri­table in­vi­ta­tion au re­pos et au bien- être.

Pour ce qui est des es­paces com­muns, la vil­la de Lorgues sait faire plai­sir aux clients avec son pa­tio- ver­rière où la maî­tresse des lieux sert un apé­ri­tif gour­met au coucher du so­leil. Le salon bi­blio­thèque, offre pour sa part des ou­vrages ra­me­nés par les pro­prié­taires lors de voyages pas­sés,

« J’ai gar­dé le cô­té au­then­tique de la mai­son. Il y a une har­mo­nie des cou­leurs, les portes sont vertes comme les feuilles d’oli­vier. Chaque pièce a sa propre iden­ti­té : la bi­blio­thèque est plu­tôt mas­cu­line, le salon mixte et la cui­sine a un pe­tit cô­té fé­mi­nin. »

« Les gens se sentent comme chez eux, il y a une belle at­mo­sphère, fruit de la qua­li­té de l’ac­cueil et de l’au­ra de la mai­son. »

et la cui­sine pro­ven­çale donne sur un jar­din où les cou­leurs n’ont d’égal que les sen­teurs.

Un jar­din bo­ta­nique dans la tra­di­tion fa­mi­liale

Pe­tite- fille de par­fu­meur, Clau­die aime son jar­din, dont elle prend le plus grand soin. Jar­din qui fait éga­le­ment le bon­heur des clients en plus d’ap­pro­vi­sion­ner la mai­son et ses chambres de fleurs aux sen­teurs en­ivrantes.

La maî­tresse de mai­son ac­corde éga­le­ment une grande at­ten­tion au pe­tit dé­jeu­ner, ser­vi au gré des sai­sons dans la salle à man­ger his­to­rique ou dans le jar­din au bord du bas­sin pis­cine. Confi­tures, brioches et fro­mages, elle ré­gale ses in­vi­tés avec des mets de sai­son, pro­duits lo­ca­le­ment. ◆

Du sol au pla­fond en pas­sant par les portes et les fe­nêtres, la mai­son a conser­vé son charme ori­gi­nel. Un charme que Clau­die a su ac­cen­tuer en mi­sant sur des meubles et autres ob­jets de dé­co­ra­tion qui trouvent par­fai­te­ment leur place dans cette mai­son.

La ver­dure, les es­paces in­times dans le jar­din, l’es­pace extérieur est une ve­ri­table conti­nui­té de l’es­pace in­té­rieur où il s’in­vite d’ailleurs ré­gu­liè­re­ment à tra­vers les plantes par­fu­mées.

La vil­la de Lorgues c’est aus­si une pa­ren­thèse bien-être qui fait ac­cé­der ses in­vi­tés à une bulle de vo­lup­té.

tout est dans le dé­tail ! Du vieilli au contem­po­rain, la maî­tresse des lieux à l’oeil pour choi­sir les ob­jets qui mettent en va­leur la mai­son, son His­toire et tout son po­ten­tiel.

« Lorsque la porte d’en­trée s’ouvre, les clients voient une im­mense cage d’es­ca­lier avec de très grandes portes da­tant du XVIIIE siècle. Les hau­teurs et les vo­lumes ajoutent à l’ef­fet de sur­prise. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.