FOUTRE LE BOR­DEL

Stylist - - Culture -

À l’heure où l’on tente de trans­for­mer notre chambre de bonne en loft new-yor­kais, la Mon­naie de Paris joue à nou­veau les archis d’in­té­rieur. Cette an­née, pas ques­tion de plug anal au cho­co­lat: la vé­né­rable ins­ti­tu­tion dis­tri­bue des os im­pri­més en 3D par An­ge­li­ka Mar­kul, des tours Eif­fel pim­pées par Hans-peter Feld­mann, ou en­core des cap­sules d’air si­gnées Yo­ko Ono. Gra­tos. Et pour tout le monde. Né il y a vingt ans à Londres, le con­cept Take Me (I’m Yours) est trans­po­sé à Paris sur le même prin­cipe: ve­nez jouer avec les ins­tal­la­tions d’une tren­taine d’ar­tistes. Ré­cu­pé­rez des ob­jets, dé­po­sez-en d’autres, tro­quez, ran­gez et sur­tout dé­ran­gez les sa­lons XVIIIE de la Mon­naie de Paris. Le ra­va­le­ment de fa­çade n’a ja­mais été aus­si ri­go­lo. M.C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.