MÉ­TÉO CHANGEANTE

Stylist - - Mode -

S’ils sé­duisent un pu­blic ado­les­cent, l’image de la jeunesse que donnent à voir les beach mo­vies des 60’s reste pour­tant loin de la réa­li­té. on a même par­fois l’im­pres­sion d’être en face de jeunes tels que les adultes vou­draient bien les voir, comme l’ex­plique tho­mas Li­san­ti : « Les tout pre­miers beach mo­vies met­taient en scène des sur­feurs qui fu­maient, traî­naient ou bu­vaient des bières. Mais quand les pro­duc­teurs ont réa­li­sé com­bien d’ar­gent ils pou­vaient ga­gner avec ce pu­blic com­po­sé prin­ci­pa­le­ment de tee­na­gers, ils ont vou­lu que leurs films soient da­van­tage orien­tés fa­mille. dans les pro­duc­tions qui ont sui­vi comme Muscle Beach Par­ty ou Bi­ki­ni Beach, ils ont donc en­le­vé l’al­cool. Les per­son­nages se sont re­mis à boire du co­ca et tout est re­de­ve­nu très pla­to­nique entre les filles et les gar­çons. et c’est jus­te­ment ce confor­misme qui va fi­nir par bri­ser la pre­mière vague des beach mo­vies. car au mi­lieu des an­nées 60, les États-unis sont en plein bou­le­ver­se­ment. te­naillée entre la marche pour les droits ci­viques, la guerre du Viet­nam, l’ar­ri­vée de nou­velles drogues et l’amour libre, la jeunesse amé­ri­caine ne se re­con­naît plus vrai­ment dans l’uto­pie in­no­cente et chaste des beach mo­vies. elle lui pré­fère par exemple les films de bi­kers, les co­mé­dies mu­si­cales hip­pies ou plus tard les pre­miers clips dif­fu­sés par MTV.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.