REN­DEZ-NOUS LA BÛCHE

Stylist - - Story -

Mal­gré son suc­cès re­mar­quable, le feu s’éteint pour­tant brus­que­ment en 1989, après avoir pas­sé vingt-trois ans à l’an­tenne. Ro­lan­do Pujol, en charge des ar­chives de WPIX, se sou­vient de ce Noël sans Yule Log : « Cette an­née, un nou­veau ma­na­ger est ar­ri­vé à la chaîne et l’une de ses pre­mières me­sures a été de re­ti­rer la vi­déo des pro­grammes. Celle-ci fai­sait perdre beau­coup d’ar­gent lors de sa dif­fu­sion car il n’y avait ni pu­bli­ci­té ni spon­sor. Quand on l’a sup­pri­mée, les gens ont été pro­fon­dé­ment cho­qués. Pour eux, c’était de­ve­nu une tra­di­tion de Noël. » Aus­si­tôt, la chaîne est bom­bar­dée de cour­riers de fans fu­rieux l’ac­cu­sant de rui­ner leur 24 dé­cembre et un peu par­tout, des vieilles co­pies VHS com­mencent à cir­cu­ler. En 2000, La­wrence Ar­cu­ri se dé­cide à lan­cer sur In­ter­net le mou­ve­ment Bring Back The Log et re­cueille sur son site in­ter­net plus de trois cents emails de fans déses­pé­rés. Mais c’est sur­tout un évé­ne­ment tra­gique qui va rendre à New York son pro­gramme phare. « En 2001, la ville a su­bi les at­taques du 11 sep­tembre. Tout le monde était dé­vas­té. C’était un mo­ment où tous les Amé­ri­cains cher­chaient des signes de ré­con­fort et de tra­di­tion. Le pa­tron de WPIX a dé­cla­ré que les New-yor­kais avaient be­soin de « com­fort food te­le­vi­sion » et il a donc re­pro­gram­mé la ver­sion 1970 de la Yule Log le 24 dé­cembre 2001 », ra­conte Ro­lan­do Pujol. De son cô­té, Mitch Thrower se sou­vient en­core de ce re­tour de flamme : « Mon père était sur le point de mou­rir. J’étais as­sis dans sa chambre d’hô­pi­tal et je lui ai mon­tré l’écran. Quand il a vu la Yule Log, un grand sou­rire s’est des­si­né sur son vi­sage. La bûche était re­ve­nue. » De­puis, plus per­sonne chez WPIX ne s’est ris­qué à re­ti­rer aux Amé­ri­cains leur pré­cieuse Yule Log. Mais une ques­tion a long­temps conti­nué d’agi­ter les fans pu­ristes : où est pas­sée la pel­li­cule de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.