CI­NÉ S’AUTODÉTRUI­RE OKLM

Stylist - - Culture -

La dé­ca­dence d’hol­ly­wood, c’est celle de Rome : quand les grands stu­dios de l’âge clas­sique, confron­tés à la mo­der­ni­té et à la li­bé­ra­tion des moeurs, s’em­barquent dans un cré­pus­cule à la fois pha­rao­nique et cor­rom­pu de l’in­té­rieur. Pu­tré­fac­tion mo­rale, for­melle, sexuelle, in­car­née par des chefs-d’oeuvre de vieillesse aus­si conser­va­teurs que pro­pre­ment per­vers – à voir dès sa­me­di, Pas de prin­temps pour Mar­nie et Fron­tière chi­noise. T.R.

Hol­ly­wood dé­ca­dent, jus­qu’au 25 jan­vier à la Ci­né­ma­thèque fran­çaise, Pa­ris-12e.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.