Toutes les news in­dis­pen­sables

En couv’ du der­nier i-d, égé­rie des cam­pagnes au­tomne G-star Raw et H&M, sur les po­diums de Dior ou Cha­nel, la man­ne­quin mi­li­tante Adwoa Aboah montre sa gueule un peu par­tout. Et c’est pour mieux l’ou­vrir.

Stylist - - News - gurl­stalk.com

Avec son phy­sique aty­pique – al­lure an­dro­gyne, peau mé­tisse, taches de rous­seur, crâne qua­si ras –, Adwoa a conquis en l’es­pace d’un an le monde de la mode. Mais contrai­re­ment à ses pairs qui inondent Ins­ta­gram de sel­fies, cette An­glaise de 25 ans pré­fère agir. Dé­but sep­tembre, lors d’une confé­rence au fes­ti­val Bread & But­ter à Ber­lin, elle a rap­pe­lé de­vant une salle bon­dée l’am­bi­tion de son pro­jet Gurls Talk né en 2016 : créer « une pla­te­forme qui ouvre en­fin la porte à toutes les femmes qu’im­portent leurs formes, leur taille, leurs ori­gines. Un en­droit où l’on peut par­ta­ger son his­toire sans ju­ge­ment ni honte » et où toutes les ques­tions de so­cié­té sont dé­bat­tues : les règles, la sexua­li­té, l’éga­li­té des genres, la pra­tique du strip-tease, la san­té men­tale, l’image du corps… Un pro­jet ins­pi­ré de sa propre ex­pé­rience. Car ado, Adwoa, jeune man­ne­quin, ne sup­porte pas son ap­pa­rence. Elle tombe à 14 ans dans l’al­cool et la ké­ta­mine, en­chaîne les re­habs, les dé­pres­sions, les sé­jours en HP puis fait une ten­ta­tive de sui­cide en 2015. « Si tu es mal dans ta peau, alors le nombre de fois où les gens te disent que tu es belle ne compte pas, le nombre de contrats que tu dé­croches non plus. À cette époque, je ne vou­lais tout sim­ple­ment pas être Adwoa. » Au­jourd’hui, Gurls Talk ras­semble plus de 98 k fol­lo­wers sur Ins­ta, au­quel par­ti­cipent des per­son­na­li­tés comme Le­na Dun­ham ou Glo­ria Stei­nem, et a don­né nais­sance à une sé­rie do­cu pro­duite par i-d. Avant la fin de l’an­née, Adwoa va consti­tuer une team Gurls Talk et se lan­cer dans une tour­née des écoles pour pous­ser les jeunes à s’ex­pri­mer, car cette mi­li­tante en est per­sua­dée : « C’est en par­ta­geant nos pen­sées les plus in­times et pro­fondes que nous re­pren­drons le contrôle de nos des­tins. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.