TRUE COLORS

Stylist - - Brèves -

Les des­sins ani­més té­lé se mettent en­fin à la di­ver­si­té. La ren­trée car­toon (oui, ça existe) vient de dé­voi­ler que pour la troi­sième sai­son de The Jel­lies, la sé­rie du rap­peur Ty­ler the Crea­tor, le per­son­nage prin­ci­pal se­ra noir. Chez

Les Su­per Na­nas, on ac­cueille une nou­velle re­crue dans un épi­sode spé­cial,

The Po­wer of Four : plus âgée que ses soeurs, elle a des che­veux bleus et la peau

noire. Tout comme Kaz, joué par Ja­den Smith dans Neo Yo­kio, le nou­vel ani­mé Net­flix co­pro­duit avec le Ja­pon et dont l’ac­tion se si­tue dans une mé­ga­lo­pole cos­mo­po­lite. « Une grosse ma­jo­ri­té des hé­ros de pro­grammes jeu­nesse sont blancs, à tel point qu’une étude a mon­tré que les pe­tits gar­çons blancs sont ceux qui ob­tiennent le plus gros boost d’es­time de soi – par rap­port à tous les autres groupes d’en­fants – après avoir vi­sion­né des pro­grammes jeu­nesse, ex­plique Mé­la­nie Wan­ga, jour­na­liste spé­cia­liste des ques­tions de re­pré­sen­ta­tion des mi­no­ri­tés. C’est une bonne nou­velle que l’in­dus­trie s’ouvre à la di­ver­si­té. Le pro­blème, c’est que les as­sos de pa­rents conser­va­trices, prin­ci­pa­le­ment aux US, sont sou­vent très ré­ti­centes à la re­pré­sen­ta­tion de pro­grès so­ciaux. Ça reste donc en­core com­pli­qué d’évo­quer l’ho­mo­sexua­li­té, les per­sonnes (ou en­fants) trans­genres, le ra­cisme, le sexisme dans les pro­grammes jeu­nesse. En gros, il ne faut pas être soup­çon­né d’avoir un agen­da pro­gres­siste, comme à l’époque où Wall-e de Pixar avait été ac­cu­sé de vé­hi­cu­ler une pro­pa­gande éco­lo­giste…»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.