LA ROUTE DU SO­LEIL, POINT G DE LA GAS­TRO­NO­MIE

Stylist - - Lifestyle -

Que les hauts lieux de la gas­tro­no­mie se concentren­t dans le Sud et plus par­ti­cu­liè­re­ment le long de la pit­to­resque N7 (Pa­ris-men­ton), ou sa ver­sion ra­pide l’a7, n’est pas le fruit du ha­sard. Tour à tour ap­pe­lée route bleue, des va­cances et du so­leil, elle est créée en 1824, fai­sant du Sud la plus im­por­tante des­ti­na­tion ther­male en France, qui voit af­fluer un tou­risme bour­geois se ruant dans les pa­laces construits pour eux. C’est aus­si près de cet axe qu’au dé­but du XXE siècle et à l’entre-deux­guerres, les fa­meuses « mères » comme la Bra­zier (d’an­ciennes cui­si­nières de fa­milles bour­geoises) fondent leurs res­tos et fu­tures grandes « Mai­sons » étoi­lées que l’on connaît au­jourd’hui. Vé­ri­table sym­bole de la gas­tro­no­mie fran­çaise, la N7 fait même fan­tas­mer l’étran­ger, comme à Athènes, où un res­to fran­çais s’ap­pelle N7.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.