MY COU­SIN RA­CHEL

Ac­ti­viste, au­teure et en­tre­pre­neuse, l’amé­ri­caine Ra­chel Cargle mi­lite pour une lutte fé­mi­niste moins blanche.

Stylist - - Gran Bazar -

EAST COAST

Jeune épouse au foyer dans un bled de l’ohio, Ra­chel dé­cide un jour de tout pla­quer et de dé­mé­na­ger à New York, où elle dé­couvre sa bi­sexua­li­té. Elle y fonde en 2014 The Lo­ve­land Group, une en­tre­prise mul­ti­tâche (consti­tuée, entre autres, d’une agence de ba­by-sit­ters et d’un col­lec­tif de spea­kers fé­mi­nins) s’étant fixée pour mis­sion « d’em­ployer les femmes au maxi­mum de leurs ca­pa­ci­tés et de pro­mou­voir la jus­tice éco­no­mique. »

FOLLE AL­LIÉE

C’est l’élec­tion de Trump qu m ar qu e le dé ut des­so n en­ga­ge­ment pu­blic. Alors qu’elle as­siste à la Wo­men’s March de 2017, une pho­to d’elle avec un pan­neau ap­pe­lant à un fé­mi­nisme re­pré­sen­ta­tif de toutes les femmes (qu’im­porte leur ori­gine, sexua­li­té, re­li­gion…) de­vient vi­rale. Elle pro­fite de cet élan pour sor­tir le guide How to Be an Al­ly to Black Wo­men, pour en­cou­ra­ger les femmes blanches à s’en­ga­ger dans un fé­mi­nisme in­ter­sec­tion­nel.

ROAD TRIP

Étu­diante en an­thro­po­lo­gie à Co­lum­bia, Ra­chel est ac­tuel­le­ment en tour­née aux US pour pré­sen­ter Un­pa­cking White Fe­mi­nism, une con­fé­rence qui ex­plore le fé­mi­nisme et son his­toire à tra­vers le prisme de la race, pour sen­si­bi­li­ser aux pro­blèmes in­ternes au mou­ve­ment: «La com­mu­nau­té blanche peine à se battre contre ce qui fait d’elle une com­plice dans notre so­cié­té su­pré­ma­ciste car elle ne réa­lise pas les avan­tages dont elle bé­né­fi­cie juste du fait d’être blanc.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.