SONOGÉNIQUE

Stylist - - Culture -

Pluie, fête des morts, trot­ti­nettes à louer : ce mois de no­vembre a les armes pour vous rui­ner le mo­ral, mais vous n’al­lez pas vous ar­rê­ter de faire la fête pour au­tant. Trois al­bums pour vous épa­nouir à la fois dans la teuf et la dé­prime.

LA BAMBA TRISTE Co­rine, Un air de fête

Avec sa per­ma­nente im­po­sante et son groove af­fû­té, la di­va du dis­co Co­rine s’est at­ti­ré une ré­pu­ta­tion de par­ty girl. Mais sous le strass et la paillettes, son pre­mier al­bum com­porte de belles saillies mé­lan­co­liques (la ba­lade triste à pleu­rer Co­rine risque de faire cou­ler votre ma­quillage fan­tai­sie).

L’APÉ­RO LOSE Gringe, En­fant lune

Orel­san n’est pas le seul à pen­ser que la fête est fi­nie. Dans des titres comme Dé­chi­ré ou On danse pas, son aco­lyte creuse la même veine de rap dé­pres­sif en dé­bal­lant le ré­cit de soi­rées lose dont on se re­lève avec la gueule de bois et des re­grets, suin­tant un mé­lange de « sueur, d’al­cool et de par­fum d’une autre ».

LES NUITS D’EX­CÈS Ma­rie Da­vid­son, Wor­king Class Wo­man

Vous vous êtes pro­mis d’y al­ler mol­lo sur le Ber­ghain de­puis votre der­nier week-end à Ber­lin ? Vous n’êtes pas seul.e. Les re­pen­ti.e.s de la nuit ont trou­vé leur voix : la plus fa­meuse re­pré­sen­tante de l’un­der­ground qué­bé­cois fait le bi­lan d’une an­née pas­sée à un peu trop se col­ler en club, dans des mor­ceaux de synth-pop épa­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.